LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Oscar Wilde déclare dans la préface à son rom ... Le Devoir Dans Le Rouge Et Le Noir >>

Consultation interdite

Plagiat détecté


Partager

L'Esclavage Dans Les Colonies Françaises

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : L'Esclavage Dans Les Colonies Françaises



Publié le : 21/1/2013 -Format: Document en format HTML protégé

L'Esclavage Dans Les Colonies Françaises
Zoom

B - Les Rébellions

1 - Haïti

À la veille de la Révolution française, la colonie de Saint-Domingue est d’une prospérité sans égale. Elle

est le premier producteur mondial de

sucre – avec plus de la moitié de la production – comme de café. Son commerce extérieur représente

plus du tiers de celui de la France métropolitaine, et un Français sur huit en vit directement ou

indirectement. Mais cette opulence est bâtie sur un système économique critiqué et une organisation

sociale inhumaine.

La société des colons est très inégalitaire, et l’esclavage particulièrement cruel. Le Code Noir de 1685,

pourtant édicté pour l’« humaniser «, punit ainsi de mort l’esclave qui aurait frappé son maître, voire aurait

commis un vol. L’esclave avait le statut juridique d’un bien meuble. Mais, ce code n’est pas respecté.

L’obligation d’évangélisation est négligée; le repos obligatoire du dimanche, souvent reporté. À la peine

capitale prévue, les décisions de justice ajoutent souvent des supplices pour leur caractère exemplaire.

La cruauté des colons est telle que l’espérance moyenne de vie d’un esclave ne dépassait guère dix ans

En 1789, les colons de Saint-Domingue considérèrent la convocation aux États généraux, comme une

opportunité pour se défaire du système de l’Exclusif. Mais, la Déclaration des Droits de l’Homme du 26

août 1789 leur apparaît dangereuse. D’autant que la Société des amis des Noirs, fondée à Paris le 19

février 1789 propose l’abolition progressive de l’esclavage et l’égalité immédiate des libres de couleur.

En novembre 1791, les libres se soulèvent dans plusieurs endroits de l’Ouest et du Sud et remportent

des victoires dès l'été. Dirigés par Jacques Beauvais

et André Rigaud, les mulâtres prennent même la capitale Port-au-Prince, qui est en grande partie

incendiée. Le 14 août 1791, à Bois-Caïman, dans la plaine du Nord, de nombreux esclaves décidèrent la

révolte. En quelques jours, toutes les plantations du Nord furent en flammes et un millier de blancs,

massacrés.

[pic]

Le soulèvement des esclaves entraîna de vifs débats à la nouvelle Assemblée législative de Paris. Celleci

d’abord sensible aux arguments des colons, envoya des commissaires civils pour ramener à l’ordre les

libres et les esclaves. Alors que ces derniers étaient demandeurs d’une paix honorable, la raideur des

colons ranima les révoltes. Le 4 avril 1792, fut promulguée dans l’enthousiasme l’égalité des droits des

libres et des blancs. Pour la faire appliquer, de nouveaux commissaires civils, dont Léger-Félicité

Sonthonax et Étienne Polverel, furent envoyés à Saint-Domingue, appuyés de quatre mille volontaires de

la garde nationale.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 11659 mots (soit 16 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'Esclavage Dans Les Colonies Françaises" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit