LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'homme est-il un être naturel? Peut-on soutenir que le désir est l'essence ... >>


Partager

Qu'est-ce qu'un être humain?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Qu'est-ce qu'un être humain?



Publié le : 9/3/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Qu'est-ce qu'un être humain?
Zoom

Si nous avons tous l’impression de pouvoir identifier clairement un être humain lorsque nous en croisons un, il devient beaucoup plus difficile de savoir par quel moyen nous le reconnaissons. Il doit pourtant exister un indice par lequel nous prenons conscience de l’humanité. Pour répondre au sujet, il nous faudrait parvenir à saisir l’essence de l’être humain, la nature humaine, ce qui le caractérise à coup sûr et qui nous montrerait les qualités qui se retrouvent chez tous les hommes, ce « quelque chose « qui serait nécessaire à l’homme pour qu’il soit homme.



Il faudrait plutôt affirmer avec Pascal qu'il y a une « guerre intestine de l'homme entre la raison et les passions » (Pascal, Pensées, 621, édition Lafuma). Pris dans cette guerre, l'homme cherche à apaiser sa souffrance, et pour ce faire, il trouve deux solutions : soit détruire les passions et faire régner en lui la raison, soit renoncer à la raison et se laisser aller aux passions. Quelle que soit l'option sélectionnée : « la raison demeure toujours, qui accuse la bassesse et l'injustice des passions, et qui trouble le repos de ceux qui s'y abandonnent; et les passions sont toujours vivantes dans ceux qui veulent y renoncer. » (Pascal, Pensées, 410, édition Lafuma) b) Ainsi l'homme semble bien plutôt être cet animal qui est « toujours divisé et contraire à lui-même », il est toujours coincé dans cette opposition entre passion et raison, qui fait de lui un « monstre incompréhensible » (Pensée 130). La nature de l'homme semble bien plutôt être la contradiction même. Toutefois, cette contradiction rend compte de quelque chose : il semblerait en effet que « ce qui est nature aux animaux, nous l'appelons misère en l'homme » (Pascal, Pensées, 117, édition Lafuma). En effet, lorsque l'homme cède à la passion, lorsqu'il se conduit selon la seule nature, nous disons alors de lui qu'il est bestial et misérable. Contrairement aux autres animaux, l'homme semble être cette créature qui ne fait pas bloc avec sa nature. S'il ne fait pas bloc avec elle, c'est peut-être parce que, comme le soutient Pascal, il l'a perdu : « nous reconnaissons que sa nature étant aujourd'hui pareille à celle des animaux, il est déchu d'une meilleure nature qui lui était propre autrefois. » (Pascal, Pensées, 117, édition Lafuma).


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1581 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Qu'est-ce qu'un être humain? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit