NoCopy.net

Etre libres nous fait-il libres ou esclaves ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Etre libre, est-ce savoir ce que l'on fait ... Etre maître de soi. ? >>


Partager

Etre libres nous fait-il libres ou esclaves ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Etre libres nous fait-il libres ou esclaves ?



Publié le : 9/9/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Etre libres nous fait-il libres ou esclaves  	?
Zoom

La liberté semble difficile à circonscrire et à définir : elle s’applique effectivement à des domaines divers tels que la liberté politique, la liberté de penser, de s’exprimer,… Pourtant nous avons tous une expérience, un désir de liberté. Descartes nous dit d’ailleurs qu’il s’agit d’une notion commune en ce que nous la connaissons tous en nous, nous l’éprouvons. Il est vrai que l’homme est de manière fondamentale libre, sûrement parce qu’il n’est pas prédéterminé ni par des instinct, ni par une nature. Etre libre, fondamentalement c’est pouvoir faire ce que l’on a envie de faire. C’est donc une capacité à choisir, à décider de nos actions. C’est pourquoi la formulation du sujet peut sembler paradoxale : comment la capacité d’être libre pourrait nous faire esclave ? Le verbe « rendre « semble sous-entendre que la liberté peut nous transformer. Si, comme le dit Sartre,  nous sommes « condamnés à être libre «, si nous ne pouvons pas choisir la liberté, ne sommes-nous pas esclave de la liberté ? N’est-ce pas cette liberté qui nous permet de nous faire esclave ? N’y a t il pas par suite une liberté première qu’il nous faut actualiser, pour laquelle nous devons nous battre pour qu’elle soit réellement liberté ?



De même intellectuellement, on peut se contenter d'affirmer ce qu'affirme quelqu'un que l'on juge supérieur à nous, sans prendre la peine de réfléchir plus. D'ailleurs même en disant que l'homme peut renoncer à sa liberté, remettre sa vie entre les mains de quelqu'un autre, on admet que l'homme a en premier lieu, le choix de conserver sa liberté ou de la refuser. Cette possibilité de renoncer à sa liberté est énoncée par plusieurs philosophes tel Rousseau : « « renoncer à sa liberté, c'est renoncer à sa qualité de l'homme »( Du contrat social)C'est bien parce que l'homme est libre, qu'il peut choisir d'être esclave de quelqu'un d'autre. - Enfin, il semble bien que cette liberté première donne à l'homme qu'il est en tous lieux et en tout temps libre. S'il est vrai que l'homme à la capacité à être libre, il croit trop facilement qu'il est réellement. C'est pourquoi Spinoza dénonce l'illusion qu'ont tous les hommes : « Les hommes se trompent en ce qu'ils se croient libres ; et cette opinion consiste en cela seul qu'ils sont conscients de leurs actions et ignorants des causes par lesquelles ils sont déterminés. » ( Ethique) Tant que les hommes pensent qu'être libre, c'est faire naïvement ce qu'on le veut, ils sont victimes d'une illusion qui les rend esclaves aux déterminations extérieures et intérieures. La nature de l'homme, sa capacité première à la liberté rend donc l'homme dupe de lui-même et l'empêche de réfléchir à la réalisation effective de sa liberté. Freud d'ailleurs met en évidence cette illusion qui découle de la croyance en une apparente liberté : " Certains actes en apparence non intentionnels se révèlent, lorsqu'on les livre à l'examen psychanalytique, comme parfaitement motivés et déterminés par des raisons qui échappent à la conscience."( Freud, Psychopathologie de la vie quotidienne)     Si l'homme est premièrement libre, il lui faut cependant toujours actualiser sa liberté   - Si donc l'homme a la capacité à faire ce qu'il veut réellement, mais que sa liberté le transforme souvent en esclave, sans qu'il s'en aperçoive, comment doit-il faire pour que la liberté soit véritablement effective ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Etre libres nous fait-il libres ou esclaves  	? Corrigé de 1921 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Etre libres nous fait-il libres ou esclaves ?" a obtenu la note de : aucune note

Etre libres nous fait-il libres ou esclaves ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit