NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Etre moral, est-ce naturel ? Être raisonnable est-ce renoncer à ses désir ... >>


Partager

Etre passionné est-ce nécessairement souffrir ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Etre passionné est-ce nécessairement souffrir ?



Publié le : 9/9/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Etre passionné est-ce nécessairement souffrir 	?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Etre passionné est-ce nécessairement souffrir ?




Étymologiquement, la passion est une souffrance (le terme vient du verbe latin patior qui signifie « subir »). La passion désigne d'abord la souffrance physique, en particulier le calvaire du Christ ; dans une acception atténuée, elle désigne le contraire de l'action et devient synonyme de « supporter, pâtir ». « Avoir une passion » s'oppose donc à « entreprendre une action » : dans l'action, le sujet est maître de lui-même, il est actif, tandis que la passion, c'est ce que je subis, ce qui est plus fort que moi. Pourtant, subir n'est pas souffrir, en effet, est-ce parce que nous ne maitrisons pas nos passions que, pour autant, il y a souffrance ? L'inverse est tout aussi concevable : en effet, l'amoureux épris de sa bien-aimée, bien qu'il ait l'impression de subir son amour dans la mesure où il ne peut contrôler ses sentiments, ne prend-il pas du plaisir à subir ces sentiments ? Bien qu'étymologiquement le fait de souffrir est synonyme de subir ou supporter ("Non je ne puis souffrir cette lâche méthode / Qu'affectent la plupart de vos gens à la mode" écrit Molière dans le Misanthrope), dans leur acception actuelle, les deux termes ne sont pas nécessairement synonymes. Être passionné, c'est-à-dire vivre une vie de passions, est-ce nécessairement souffrir, ou la souffrance est-elle liée à la passion comme à l'action de façon simplement contingente ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1672 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Etre passionné est-ce nécessairement souffrir ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit