LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Etre soi, c'est quoi ? Etre temporels nous fait-il libres ou esclav ... >>


Partager

Etre sujet signifie-t-il pour l'homme être maître de soi ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Etre sujet signifie-t-il pour l'homme être maître de soi ?



Publié le : 10/9/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Etre sujet signifie-t-il pour l'homme être maître de soi  	?
Zoom

Le sujet possède un sens double. En effet, ce terme et utilisé couramment pour désigner l'individu qui possède la capacité d'agir, d'exercer sa volonté sur l'objet, ce qui ne doit pas être objectivé, celui qui est. Il suffit d'observer comment on utilise l'emploi du sujet en grammaire, il est toujours au centre, il est le dénominateur commun de l'action, celui qui maîtrise le verbe. Cependant une autre définition plus ancienne vient perturber la suprématie du sujet. Dans l'étymologie, le sujet vient du latin subjicere qui signifie être « soumis à «. Ainsi le sujet est celui qui est soumis à son rôle, soumis à sa nature, le sujet est celui qui est l'individu conscient et complexe. Le sujet est il son maître en sa demeure? La question paraît bien moins évidente maintenant. Si le sujet est l'homme, en tant que psyché, connaît il tous les motivations de ses actes, que maîtrise t il exactement? L'être humain est déjà soumis à sa corporéité, il est mortel, faillible et psychologiquement n'est il pas guidé malgré lui à son inconscient? Quoi qu'il en soit l'action part du sujet, mais cela signifie t il pour autant que le sujet est libre d'agir? Il s'agira donc ici de s'interroger sur l'origine des actions que l'homme fait, les choisit il ou est il soumis à une autre cause? Suis je la cause première de mes actes? Ou est ce ma nature qui me les soumet? Mon inconscient me prive t il de ma liberté?



Nietzsche, Le crépuscule des idoles Conclusion. Le sujet est le seul être conscient, c'est pour cela qu'il est le seul être libre car c'est en pouvant me soustraire à ma position de soumission aux pressions extérieures que je peux affirmer que je maîtrise mes actes. Le sujet est certes soumis à sa nature, mais il est également condamné à être libre   "Là où était ça je dois devenir" Freud Dans la trente et unième des « Nouvelles conférences d'introduction à la psychanalyse » (1932), intitulé « La décomposition de la personnalité psychique », Freud décrit le but du traitement psychanalytique  par cette formule : « Là où « çà » était, « je » dois devenir », où le « ça » représente l'inconscient. Il est remarquable que la traduction de la phrase allemande ait prêté à controverses. Pour comprendre l'enjeu de cette phrase, il faut garder à l'esprit que la psychanalyse, avant d'être une discipline, voire une science, est avant tout une thérapie, une façon de guérir des patients. Dans notre texte, Freud affirme « C'est que l'être humain tombe malade en raison du conflit entre les revendications de la vie pulsionnelle et la résistance qui s'élève en lui contre elles ». La maladie provient d'un conflit entre les normes « éthiques, esthétiques et sociales » et des désirs qui « semblent remonter d'un véritable enfer ». Or ces désirs censurés ne sont pas plus conscients que la censure elle-même. Le malade subit donc un combat interne dont il n'a ni la maîtrise, ni la connaissance : « La psychanalyse entreprend d'élucider ces cas morbides inquiétants, elle organise de longues et minutieuses recherches, elle se forge des notions de secours et des constructions scientifiques et, finalement peut dire au moi : « il n'y a rien d'étranger qui se soit introduit en toi, c'est une part de ta propre vie psychique qui s'est soustraite à ta conscience et à la maîtrise de ton vouloir. » En quoi consiste alors le traitement ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4185 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Etre sujet signifie-t-il pour l'homme être maître de soi ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit