Etude Du Personnage De Catherine Leroux Dans Madame Bovary De Flaubert

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Chapitre 12 – Frankestein (Mary Shelley) Etude Du "Pouvoir Des Fables" De Jean De Lafo ... >>


Partager

Etude Du Personnage De Catherine Leroux Dans Madame Bovary De Flaubert

Echange

Aperçu du corrigé : Etude Du Personnage De Catherine Leroux Dans Madame Bovary De Flaubert



Document transmis par : Corrine20037


Publié le : 19/9/2010 -Format: Document en format HTML protégé

Etude Du Personnage De Catherine Leroux Dans Madame Bovary De Flaubert
Zoom

 

Nous allons étudier le personnage de Catherine-Nicaise Elisabeth Leroux à travers sa description. Nous essayerons en même temps d’en dégager le type de personnage et sa portée symbolique.

   Tout d’abord, Catherine Leroux est présentée avec son nom en entier : « Catherine-Nicaise-Élisabeth Leroux, de Sassetot-la-Guerrière «. Cette minutie nous révèle que le personnage a son identité propre. Nous avons l’impression que cette femme peut avoir existée. C’est donc avec réalisme que Flaubert souhaite nous plonger dans ce portrait. Le dialogue précédant sa présentation montre que Madame Leroux est timide et peu habituée aux us et coutumes de la bourgeoisie : « – N'aie pas peur ! /  – Ah ! Qu’elle est bête ! «. Une fois qu’elle a compris qu’elle devait monter sur l’estrade, Flaubert nous livre sa description : « une petite vieille femme de maintien craintif, et qui paraissait se ratatiner dans ses pauvres vêtements «. Nous avons à faire à une paysanne assez âgée. Ensuite, l’écrivain décrit sa tenue en tant que témoin. Nous avons l’illusion d’être dans le public en train de la regarder. Il commence par parler de ses chaussures avant de remonter vers son visage. Le tout est peu élogieux : « Son visage maigre […] était plus plissé de rides qu'une pomme de reinette flétrie «. Catherine Leroux est habituée à se priver et à la vie agricole. C’est pour cela que sa peau paraît flétrie. Puis Flaubert s’engage dans une longue description des mains de cette femme. Effectivement, les mains des personnes à l’époque étaient représentatives de leur classe sociale. Généralement, les bourgeois et les nobles avaient des mains parfaites alors que les paysans les avaient abîmées par un long travail de la terre. C’est le cas de Catherine Leroux : « force d'avoir servi «. Après ce sont les sentiments de la paysanne qui sont mis en valeur. Le narrateur redevient omniscient abandonnant son rôle de témoin. Il nous reparle de son visage mais avec une valeur d’interprétation : « Quelque chose d'une rigidité monacale relevait l'expression de sa figure «. Le dur labeur qu’a du effectuer Madame Leroux l’a profondément marqué et l’a plongé dans un mutisme certain...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Etude Du Personnage De Catherine Leroux Dans Madame Bovary De Flaubert" a obtenu la note de : aucune note

Etude Du Personnage De Catherine Leroux Dans Madame Bovary De Flaubert

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit