LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Conférence de Munich: Essayez d’analyse ... La France à la veille de la Seconde Guerre mo ... >>


Partager

L'Europe au lendemain des traités de paix de 1919-1920. L’EUROPE DE L’APRÈS-GUERRE

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : L'Europe au lendemain des traités de paix de 1919-1920. L’EUROPE DE L’APRÈS-GUERRE



Publié le : 7/10/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
L'Europe au lendemain des traités de paix de 1919-1920. L’EUROPE DE L’APRÈS-GUERRE
Zoom

I. Une Europe épuisée

 

1. Les pertes humaines : le carnage

 

La guerre a fait près de trente millions de victimes européennes.

 

Les «croix de bois». Environ huit millions d’Européens sont morts au cours des hostilités : 1,8 million d’Allemands ; 1,7 million de russes ; 750000 britanniques ; 700000 Italiens. La France compte 1,4 million de tués, mais, en pourcentage de la population, elle est la plus atteinte : 3,5 % contre 2,7 % pour les Allemands. Les cimetières militaires et les longues listes sur les monuments aux morts des villages témoignent de cette hécatombe.

 

Les « gueules cassées ». A ces morts, s’ajoutent quelques vingt millions d’hommes, désormais invalides ou handicapés, amputés, aveugles, gazés. Témoinsrevenus de l’«enfer», leur présence parquera les décennies à venir.

 

Le déficit des naissances. Pendant leshostilités, les pays européens ont enregistré une chute sensible de la natalité (plus de 50 %). Ces pertes, ces «classes creuses», ne seront que partiellement compensées par les «naissances différées» et la brève poussée delà natalité dans l’immédiat après-guerre.

 

Au total, le potentiel humain de l’Europe est sensiblement affecté, surtout parce que les victimes sont essentiellement jeunes et de sexe masculin. Il s’ensuit des déséquilibres démographiques : une population active réduite doit subvenir aux besoins de nombreux inactifs, en particulier les vieux et les infirmes. Le vieillissement moyen de la population compromet souvent le dynamisme de l’Europe.

 

2. Les pertes matérielles

 

Les destructions. Aux maisons détruites et aux champs dévastés s’ajoutent les destructions d’usines, la mise hors d’état de certainesmines (comme dans le Nord de la France) et surtout l’usure dumatérièl de production, utilisé à plein régime pendant quatre ans sans pouvoir être suffisamment renouvelé. La France est particulièrement touchée puisque l’essentiel des combats se sont déroulés sur son territoire : les pertes françaises sont estimées à près de 130 milliards de francs-or.

 

Les pertes des marchés. Pendant les années de guerre, l’Europe n’a pu assurer l’approvisionnement de ses clients habituels. Du coup, d’autres fournisseurs se sont imposés, comme les Etats-





Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "L'Europe au lendemain des traités de paix de 1919-1920. L’EUROPE DE L’APRÈS-GUERRE" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit