LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Que rapport la conscience entretient-elle av ... Peut-on concilier la liberté et l'égalité da ... >>


Partager

L'exigence de justice et l'exigence de liberté sont-elles séparables ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'exigence de justice et l'exigence de liberté sont-elles séparables ?



Publié le : 12/1/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	L'exigence de justice et l'exigence de liberté sont-elles séparables ?
Zoom

Exiger quelque chose, c'est demander avec insistance que cette chose se réalise parce que cela se réfère plus ou moins explicitement à une valeur transcendante, valeur pour laquelle rien ne peut être mis en balance, un droit, un devoir par exemple. De ces exigences , il en existe deux particulièrement

importantes : l'exigence de justice, c'est la volonté plus ou moins acceptée par le peuple d'un idéal d'égalité dans la société civile, tel un droit à l'égalité que l'on revendique, mais c'est aussi la revendication des citoyens à la justice lorsqu'ils se sentent lésés, la justice est alors cette instance qui a pour but de régler les litiges entre les citoyens.  L'exigence de liberté, quant à elle, c'est le droit de pouvoir se déplacer librement, de choisir librement, de se décider librement, sans être obligé par une force supérieure contraignante.    

       D'où le sujet suivant : l'exigence de justice et l'exigence de liberté sont-elles séparables ? La volonté affirmée d'une réalisation effective de la justice, désir d'égalité, d'équité, d'avoir accès à la Justice, comme institution, et l'exigence de liberté, ces deux exigences sont-elles fondamentalement différentes voire même antagonistes, au point qu'aucune unité de principe, aucun accord ne puisse être trouvé entre ces deux principes ? Plusieurs problèmes peuvent être ici déterminer. 

       Si en soit l'exigence de justice ne pose a priori aucun problème quant à sa définition, il n'en demeure pas moins que la notion même de liberté n'est pas facile à définir, d'autant plus que le sujet nous demande de réfléchir sur « l'exigence de liberté «, et pas seulement sur la liberté ? Mais de quelle exigence au juste s'agit-il ici ? Exigence de se déplacer sans contrainte, exigence de faire ce que l'on veut, et si cette exigence, cette demande se matérialisait comme la revendication d' un droit, quelle conséquence pourrait-on en déduire, sur le maintien de l'autre exigence qui est celle de justice !!! ou s'agit des libertés fondamentales que l'on souhaite se voir réaliser, comme le droit de vote, le droit de propriété, le droit de s'assembler ect... On comprend bien dès lors que seul un examen approfondi des notions en question pourra déterminer si ces deux exigences sont séparables ou non.  



. On comprend bien dès lors que seul un examen approfondi des notions en question pourra déterminer si ces deux exigences sont séparables ou non.       A Qu'est-ce que l'exigence de justice et l'exigence de liberté ?    1 L'exigence de justice   1  L'exigence  de justice est avant tout cette exigence d'égalité qui est souhaitable lorsqu'une société traverse des inégalités fondamentales qui la mette en péril. Ainsi cette exigence se heurte chez Kant à l'émergence d'un pouvoir arbitraire héréditaire qui hypothèque, c'est-à-dire annule, supprime, sans cesse la promotion sociale des individus, à cause de leurs origines sociales. Kant alors critique cette inégalité institutionnalisée : « il faut que tous les membres y puissent  atteindre tout niveau de situation où peuvent l'élever à son talent, son travail et sa chance ; et il n'est pas permis à ses co-sujets de lui barrer la route en vertu de prérogative héréditaire qui le retienne éternellement lui et ses descendants à un rang inférieur au leur. »Si cette notion d'égalité se base sur des critères sociaux, promulgués, édictées par une partie de la population du fait de son rang, de ces attributions, il est fort à parier que cette égalité n'en est pas une, mais qu'elle se base sur une décision qui est arbitraire parce qu'elle fait justement la distinction entre les individus , et plus particulièrement entre les êtres humains et leurs dignités morales. N'allons surtout pas croire que Kant considère les distinctions sociales entre les individus comme le mal absolu : non seulement Kant affirme que ces distinctions sociales comportent une certaine utilité, puisqu' elles permettent à certain individus d'exercer pleinement leurs compétences en faveur de la société dans son ensemble , mais aussi qu'elle donne à cette société un certain ordre, une certaine structure hiérarchique, qui évite la déperdition des talents, et qui permet surtout de poser ce qui ont réussi, comme des modèles à atteindre. En fait Kant affirme des dépendances irréductibles entre les individus qui fait dire à Kant que « l'égalité de droit est toute à fait compatible avec l'inégalité de fait ».voir7.  Mais alors d'où peut-on venir le problème ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4899 mots (soit 7 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " L'exigence de justice et l'exigence de liberté sont-elles séparables ? " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit