LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< n'est-on moral que par intérêt ? n'existe-t-il que des vérités de type scient ... >>


Partager

n'existe-t-il de vérités que scientifiques ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : n'existe-t-il de vérités que scientifiques ?



Publié le : 18/3/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	n'existe-t-il de vérités que scientifiques 	?
Zoom

• Comment caractériser le vrai en matière de connaissance scientifique? Qui est en mesure de le reconnaître? Comment?

Le vrai dans le domaine scientifique désigne ce qui est vérifiable de façon universelle (puisqu'il est rationnel), et par conséquent objective.

• La vérité scientifique est-elle alors éternelle, établie une fois pour toutes? Ne voyons nous pas, cependant, les théories scientifiques changer, des expériences aujourd'hui déclarées valides et demain reconnues fausses?

La vérité scientifique n'est pas immuable,

• Et certaines théories ne deviennent-elles pas des approximations de théories plus nouvelles? Que penser de certaines théories modernes comme la mécanique quantique, qui défient logique et raison classiques?

Si la vérité scientifique peut être approximative, variable, est-ce bien une vérité? La vérité scientifique existe-t-elle vraiment? Ne nous échappe-t-elle pas

sans cesse?

Le progrès scientifique jette paradoxalement un doute grave sur la valeur de la vérité scientifique.

• Et d'ailleurs, le domaine scientifique est-il le seul auquel nous devions donner notre assentiment? Ne pensons-nous pas détenir une vérité aussi puissante que celle de la science quand nous éprouvons un sentiment, une sensation précise devant un objet, quand nous expérimentons un vécu subjectivement riche?

Notre vérité personnelle et affective, subjective, constitue aussi une vérité.

• Et qu'en est-il du vrai dans l'art? Hegel ne disait-il pas que «le beau est le vrai« (bien que le vrai du beau soit différent de celui de l'idée ou du concept)? Ce vrai ne traverse-t-il pas les millénaires? N'éprouvons-nous pas la même émotion, devant les peintures

rupestres, que celle de ses créateurs, il y a bien longtemps?

 

La vérité de l'art peut être plus marquante et plus certaine que celle de la science, et pourtant elle est purement subjective, bien qu 'universelle.

• Et que penser de vérités plus impalpables encore, comme les vérités religieuses, auxquelles nous donnons notre assentiment par une foi puissante, expérience purement personnelle sans aucun appui «matériel« ni «objectif«?

• Objective, subjective? Où se trouve, en définitive, la vérité? Existe-t-il des critères de la vérité?

En définitive, la vérité sous une forme rigide et absolue nous échappe toujours et il n 'y a de vérité que provisoire, en science comme en toute autre chose.



Toricelli refit cette expérience en imaginant des dispositifs expérimentaux différents. Pour dissiper toutes les objections contre l'existence du vide, Pascal demandera à son beau-frère Florin Périer d'organiser l'expérience du Puy-de-Dôme. Celle-ci montrera que la hauteur du vif-argent dans un tuyau est moindre en haut qu'en bas de la montagne. Il s'ensuit nécessairement que la pesanteur ou pression de l'air est la seule cause de cette suspension du vif-argent, et non pas l'horreur du vide. Pascal en conclura que dans le jugement qu'ils ont fait que la nature ne souffrait point du vide, les anciens « n'ont entendu parler de la nature qu'en l'état où ils la connaissaient [...] ils ont entendu qu'elle n'en souffrait point dans toutes les expériences qu'ils avaient vues, et ils n'auraient pu sans témérité y comprendre celles qui n'étaient pas en leur connaissance. « (« Préface pour le traité du vide «). L'expérience est souvent à l'origine de nouvelles lois et théories. Il appartient au savant de mettre en place les conditions garantissant l'objectivité et la rigueur des observations et des expérimentations. En physique, une théorie, logiquement valide, sera tenue pour vraie si l'expérience, dont on contrôle tous les paramètres, vient la confirmer.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 6350 mots (soit 9 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " n'existe-t-il de vérités que scientifiques ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit