LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La creation artistique peut elle servir de ... Y a-t-il des preuves irréfutables ? >>


Partager

L'expérience peut elle servir de fondement à la morale ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'expérience peut elle servir de fondement à la morale ?



Publié le : 27/2/2008 -Format: Document en format HTML protégé

	 L'expérience peut elle servir de fondement à la morale ?
Zoom

En opposition à toute casuistique, le thème de cet extrait concerne une acception de type fondationnelle de la morale. Et une morale en quête de fondement (absolu) est ce qui seul peut prétendre à l’universalisation, par distinction avec le relativisme.

Le problème de cet énoncé consiste alors dans la tension entre une entreprise de fondation qui, comme toute aspiration au Fondement, vise l’absolu, et la relativité ou contingence apparemment intrinsèque à la notion même d’expérience. Comment dès lors penser la possibilité d’un empirisme qui soit fondateur, qui plus est fondateur de la morale, d’une morale dont la prétention est l’universel ? Le contextuel ne pouvant par définition d’essence être au principe du nécessaire universel, il s’agit de penser la possibilité d’un fondement universel de l’expérience dont la valeur soit transférable à la morale et y tiennent le rôle et le statut de principe. Ainsi, le développement du problème doit interroger la possibilité d’une continuité entre les universalités respectives de l’expérience et de la morale.



    II.                L'expérience est première   Locke montre qu'il est nécessaire que la morale se serve de l'expérience comme fondement, car l'expérience est première. Avant l'expérience il n'y a rien. Le premier contact que l'homme a avec le monde est sensitif, ainsi l'expérience est ce par quoi l'homme comprend le monde qui l'entoure. Tout découle donc d'elle et la morale aussi. Cependant, l'on peut se demander : s'il est nécessaire que la raison découle de l'expérience, comment cela se fait-il que l'expérience soit aléatoire et passe par le concret, tandis que la morale soit abstraite et s'exprime sous la forme de règle (objectivité).     III.             L'expérience ne contrôle pas les idées morales.   Kant nous donne la solution à cette aporie. En effet, il explique que l'expérience est bel et bien nécessaire, car première : l'homme passe d'abord par elle avant toute chose.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1412 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " L'expérience peut elle servir de fondement à la morale ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit