LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Exposé sur l'Enéide de Virgile Exposé Francais Le Théatre : Paul Claudel, Al ... >>


Partager

Exposé sur l'Etranger d'Albert CAMUS : Quelle vision du monde donne l'Etranger ?

Echange

Aperçu du corrigé : Exposé sur l'Etranger d'Albert CAMUS : Quelle vision du monde donne l'Etranger ?



Document transmis par : amel20063


Publié le : 19/9/2010 -Format: Document en format HTML protégé

Exposé sur l'Etranger d'Albert CAMUS : Quelle vision du monde donne l'Etranger ?
Zoom

 

 

Albert Camus, auteur du 20ème siècle s’est souvent interroger sur la condition humaine vouée à l’échec. Trois de ces œuvres, le roman l’Etranger, l’essai le Mythe de Sisyphe, ainsi que Caligula, développent ce sujet en se basant principalement sur la théorie de l’absurde. L’Etranger, achevé en 1942, présente un personnage différent, distant, distinct et inhabituel qui conduit le lecteur à un sentiment d’incompréhension. Ce malaise amène donc à se demander quel est le message de l’auteur, c'est-à-dire quelle vision du monde donne ce livre ?

C’est ainsi que dans un premier temps, nous montrerons que la société est renfermée sur elle-même, et dans un deuxième temps que le monde et le sens de la vie prennent une dimension absurde. 

 

I)-Une société renfermée sur elle-même

 

1)-La dimension que prennent les personnages

 

Le roman présente une société renfermée sur elle-même, et à travers la dimension que prennent les personnages, elle devient le reflet de la réalité. En effet, il apparaît une certaine diversité. On retrouve par exemple chez la jeune Marie, une envie de vivre traduite par une joie constante, elle se dévoile douce, belle, fragile, enfantine voire naïve. Elle est accompagnée du champ lexical de la vitalité : « avec des yeux brillants «, « visage de fleur «, « elle riait toujours « etc. On note que Céleste a un comportement proche de celui de Marie. Mais, au contraire, c’est un coté obscur qui apparaît par le biais de Raymond Sintès, homme qui n’admet pas l’échec et qui cherche à se faire respecter par tous les moyens sans réfléchir aux conséquences et au mal que cela peut engendrer. Sa méthode est d’écraser ses obstacles pour réussir, au lieu de les franchir. Ainsi, il monte tout un stratagème contre sa maîtresse pour la « punir «, et se révèle violent avec une attitude de meurtrier. D’un autre côté, il y le patron de Meursault, soucieux du bon fonctionnement de son entreprise. C’est un personnage caricatural de ce qui dirige le monde actuel : « le temps c’est de l’argent «. Il représente le désir absolu d’obtenir toujours plus, d’acquérir la gloire, la richesse, le plus rapidement possible ; il n’est jamais satisfait : « il n’avait pas l’air content « p 1. C’est l’homme qui cherche son idéal dans le concret, le matériel, et non dans les valeurs naturelles humaines. La société ainsi délimitée, Meursault n’y trouve pas sa place.

 

2)-Meursault : un personnage étranger. 

 

En effet, comme le suppose le titre, le personnage principal se trouve être un homme étranger à cette société, ainsi qu’à lui-même. De ce fait, il est sans valeur, sans religion : il est proche et en harmonie avec la nature qui exerce sur lui une force. 

De ce fait, la pression du soleil, de la mer, de toute la plage qui vibre, lors de la scène du meurtre, traduit cette transcendance, la nature alors personnifiée devient le coupable dont Meursault est l’objet. C’est un automate qui réagit à l’instinct et qui ne peut pas mentir, la vérité est chez lui naturelle et spontanée. De plus ses paroles traduisent des échanges limités avec son entourage, le strict minimum est dit : « Je ne parlais pas pour ne rien dire « p 92-93. Il semble donc indifférent à ceux qui l’entourent, à Marie qui l’aime, ainsi qu’au décès de sa mère. C’est un personnage qui ne partage rien sur le plan humain, qui ne possède pas le même code, le même langage, mais qui reste sensible et submergé de sentiments qu’il n’exprime pas et qu’il ignore. D’ailleurs, au début de son accusation, il a « une envie stupide de pleurer parce qu’il sentait combien il était détesté par tous ces gens là « p 90. Mais, dans son quotidien banal et cyclique (à savoir manger chez Céleste, dormir, travailler, sortir avec son entourage etc.) il trouve une certaine...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Exposé sur l'Etranger d'Albert CAMUS : Quelle vision du monde donne l'Etranger ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit