LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quel danger peut représenter la violence pou ... Les sanctions de la loi sont-elles une viole ... >>


Partager

Faire son devoir, est-ce renoncer à la violence?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faire son devoir, est-ce renoncer à la violence?



Publié le : 17/2/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Faire son devoir, est-ce renoncer à la violence?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Faire son devoir, est-ce renoncer à la violence?




  III/ Le devoir peut exiger l'emploi de la violence               Si nous ne devons plus confondre la force morale (qui consiste à faire violence à ses intrêts particuliers au nom de l'intérêt  de l'humanité) et la violence pure, doit-on décréter que cette dernière soit absolument mauvaise et n'ait absolument aucune utilité ?  En effet, il existe peut-être des droits fondamentaux que chacun doit protéger ? La protection de ces droits commande alors peut-être l'usage de la violence comme un devoir lorsqu'ils sont bafoués. Certes, la violence romprait le calme et la tranquillité civile, mais, comme dit Rousseau, dans Du  Contrat Social,   « on vit tranquille aussi dans les cachots, en est-ce assez pour s'y trouver bien ? Les Grecs enfermés dans l'antre du Cyclope y vivaient tranquilles, en attendant que leur tour vint d'être dévorés. » Si nous n'estimons pas qu'il y ait une violence légitimée par devoir, alors toute résistance pendant la seconde guerre mondiale par exemple serait injustifiable. « Renoncer à sa liberté, c'est renoncer à sa qualité d'homme, aux droits de l'humanité, même à ses devoirs. Il n'y a nul dédommagement possible pour quiconque renonce à tout. Une telle renonciation est incompatible avec la nature de l'homme, et c'est ôter toute moralité à ses actions que d'ôter toute liberté à sa volonté. ».


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1282 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Faire son devoir, est-ce renoncer à la violence? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit