NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on apprendre à juger la beauté ? Devons-nous nous méfier de nos certitudes ? >>


Partager

Faut-il bien connaître autrui pour l'aimer ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faut-il bien connaître autrui pour l'aimer ?



Publié le : 5/4/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Faut-il bien connaître autrui pour l'aimer ?
Zoom

L'amour est l'affirmation de la puissance du désir de l'autre. Il est élection, mise à part etc.

Autrui est celui qui m'est étranger : il est ce moi qui n'est pas moi et qui me ressemble ; il est mon alter ego. Or comment peut-on connaître autrui ? L'amour pour autrui est ce qui me rapproche le plus de lui, mais est-ce bien par ce sentiment que je peux avoir une connaissance  de lui. Si la haine envers autrui semble incompatible avec une connaissance objective de ce  dernier, qu'en est-il de l'amour ? Mais alors nous devons faire face à deux problèmes celui de la valeur de cette connaissance et de son extension. En effet quelle est la fécondité cognitive  de l'amour ? L'amour produit la cristallisation d'autrui, et en ce sens l'amour est bel et bien aveugle : comment produire alors une connaissance valable, c'est-à-dire objective ou au moins  réelle ? Bien plus s'il fallait autrui pour le connaître ne serait-on pas limité dans l'extension de la connaissance ? Cependant, il y a sans doute une solution si l'on suppose que  cette amour fait référence à l'humanité en chaque homme. Mais alors il ne s'agit plus tant d' amour que de respect.



  • « Je n'existe que dans la mesure où j'existe pour autrui, et, à la limite : être, c'est aimer. « Emmanuel Mounier, Le Personnalisme, 1949.
  • « Celui qui aime quelqu'un à cause de sa beauté l'aime-t-il ? Non, car la petite vérole qui tuera la beauté sans tuer la personne fera qu'il ne l'aimera plus. Et si on m'aime pour mon jugement, pour ma mémoire, m'aime-t-on moi? Non, car je puis perdre ces qualités sans me perdre moi-même (...). On n'aime personne que pour des qualités empruntées.



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2116 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Faut-il bien connaître autrui pour l'aimer ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit