LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il être estimé par autrui pour s'estime ... Faut-il être moderne ? >>


Partager

Faut-il être libre pour être heureux ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faut-il être libre pour être heureux ?



Publié le : 14/9/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Faut-il être libre pour être heureux	?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Faut-il être libre pour être heureux ?




Ainsi la liberté qui m'est accordée, et qu'il me faut rendre efficace pour en éprouver la réalité (faute de quoi elle reste vide et abstraite), n'est pas en mesure d'organiser mon bonheur en lui-même. Elle peut en préparer les conditions, mais l'existence de ces dernières ne garantit en rien que le bonheur sera là. [B. La liberté envisage l'au-delà du présent] C'est encore à un autre niveau que la liberté semble peu compatible avec le bonheur ressenti : de ce dernier, j'aimerais prolonger la présence (c'est la tentation du « O temps, suspens ton vol ! »), et en jouir dans l'éternité. Le bonheur, parce qu'il n'est jamais assez intense, devrait gagner en intensité par sa durée. Or, il y a dans la liberté un mouvement vers l'au-delà du présent : être libre, c'est affirmer en soi une capacité d'échappement à tout donné, c'est pouvoir nier aussi bien l'extérieur que la vie intime en cours. Sans doute peut-on, en apparence, choisir librement de savourer le présent, mais ce présent choisi n'est déjà plus le présent donné, non seulement parce que, au sens strict, il en constituait d'abord le futur, mais aussi parce que sa qualité a changé. Exercer sa liberté en choisissant de faire durer le bonheur, c'est souligner l'existence de la durée dans le bonheur, et dès lors le transformer, au prix de son éventuelle éclipse. La liberté réelle est toujours en acte, qu'il s'agisse d'un acte de pensée ou d'une action empirique, alors que vivre un bonheur invite à le savourer, sinon dans la passivité, du moins au repos. Ainsi le bonheur qui m'échoit détermine mon attitude : comment concilier cette détermination avec le principe même de ma liberté ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 5973 mots (soit 9 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Faut-il être libre pour être heureux ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit