LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La conscience de soi suppose-t-elle autrui ? ... Autrui m'aide-t-il à me connaître ou m'en em ... >>


Partager

Faut-il être seul pour être soi-même ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faut-il être seul pour être soi-même ?



Publié le : 10/2/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Faut-il être seul pour être soi-même ?
Zoom

La seule façon d'être authentiquement soi-même est de renoncer à tout commerce avec autrui. C'est dans la solitude que je me retrouve moi-même. Mais, je ne peux être moi-même et me connaître sans le concours des autres.  Autrui est le médiateur indispensable entre moi et moi-même.



La dernière phrase du premier paragraphe le suggère assez nettement : « la chose était indifférente avant l'établissement : après l'établissement elle devient juste, parce qu'il est injuste de la troubler ». Cette incitation au conformisme et à la soumission peut sembler difficilement conciliable avec la relativisation radicale du statut des grandeurs d'établissement qu'appelle tout le texte. Tout se passe comme si Pascal amorçait la révolte ou la contestation en en posant les principes, tout en la désamorçant par la condamnation anticipée de toute velléité d'insoumission à l'égard des grandeurs d'établissement. Singulière dialectique, car elle conjugue une éradication décisive du prestige attaché aux grandeurs d'établissement et un conformisme social dont la justification peut sembler énigmatique, d'autant qu'elle est simplement posée dans le texte - sans y être explicitement établie. Dire qu'une attitude est « selon la raison », ou qu'il est injuste de troubler une chose établie du fait qu'elle est établie, ce n'est pas faire une réelle démonstration, mais présupposer des conceptions déterminées. Cette difficulté se retrouve dans la distinction proposée entre les deux types de respect et de considération que requièrent les grandeurs naturelles et les grandeurs d'établissement. Opposées dans leurs essences, celles-ci le sont aussi dans leurs genèses respectives, et cette double opposition fonde, dans l'esprit de Pascal, la hiérarchie qu'il convient d'établir entre deux types de respects : aux unes, les « cérémonies extérieures » ; aux autres l'estime, l'adhésion intérieure que sous-tend la conscience intime de se trouver en présence d'une grandeur authentique. Mais là encore, Pascal semble atténuer ce qu'un tel propos pourrait avoir de subversif ou de dangereux pour les autorités en place (« établies »), en précisant que le « respect d'établissement » doit s'accompagner d'une « reconnaissance intérieure ». La question se pose de savoir ce que peut signifier cette dernière dès lors qu'on a procédé à une certaine désacralisation des autorités en place en leur ôtant le prestige dont elles tendent à s'envelopper. La démystification idéologique des grandeurs d'établissement les dépouille, en fait, des qualités qu'elles prétendent avoir pour développer l'ascendant qui accroît ou renforce leur pouvoir.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4561 mots (soit 7 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Faut-il être seul pour être soi-même ? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit