LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'Homme se reconnaît-il dans ses désirs ou d ... Faut-il maîtriser ses désirs? >>


Partager

Faut-il libérer le désir ou se libérer du désir?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faut-il libérer le désir ou se libérer du désir?



Publié le : 11/1/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Faut-il libérer le désir ou se libérer du désir?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Faut-il libérer le désir ou se libérer du désir?




Ainsi, pour parvenir à la sagesse -Kant ne parle pas de bonheur, car pour lui ce terme est rattaché à la nature sensible de l'homme, qui ne le caractérise pas complètement et uniquement comme Homme - il faudrait se libérer de ses désirs, c'est-à-dire n'agir que selon sa raison. Mais cette manière de procéder revient à nier toute notre partie sensible. Même si cette dernière ne nous caractérise pas en tant que telle comme homme, puisque nous la partageons avec les autres vivants, elle fait néanmoins partie intégrante de notre être. Se libérer du désir permet certes de ne pas souffrir de sa non réalisation, mais cela nie en même temps notre propre nature. Et il ne semble pas possible de parvenir à la sagesse ou au bonheur en niant notre nature. III/ Il faut apprivoiser le désir : Les deux positions extrêmes proposées par le sujet ne semblent donc pas être satisfaisantes, et mener au même résultat : l'homme qui nie son désir ne peut pas être heureux puisqu'il nie sa nature, et celui qui le laisse libre non plus car il en devient esclave. Il faudrait donc trouver une position intermédiaire. C'est ce que propose Spinoza dans L'Éthique, où il montre que "le désir est l'essence même de l'homme" III, et qu'il est donc non seulement impossible de s'en libérer, mais aussi inutile. Le désir est une dynamique concrète fondée sur le conatus, est la puissance même d'exister, l'affirmation positive de soi : c'est une force vitale. Mais il faut cependant apprendre à le connaître et à le maîtriser car selon la chose sur laquelle il porte, il peut provoquer soit la joie - accroissement de la puissance d'exister, soit la tristesse - rend l'homme passif, il subit au lieu d'agir, et n'a plus de puissance.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2966 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Faut-il libérer le désir ou se libérer du désir? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit