LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La compétence technique peut-elle fonder l'a ... Y a -t- il une logique du vivant ? >>


Partager

Faut-il obéir à une loi injuste?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faut-il obéir à une loi injuste?



Publié le : 2/4/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Faut-il obéir à une loi injuste?
Zoom

Considérer qu’il faille désobéir à une loi, c’est prétendre que l’on sait mieux que cette loi où est la justice. Cela implique donc que ce qui fait la justice, ce n’est pas toujours la loi. Dès lors, une question s’impose : que peut-on revendiquer qui soit « au-dessus de la loi « et plus proche de la justice ? Trouver une réponse à cette question, c’est par ailleurs soulever un autre problème, car si l’on commence à invoquer quelque chose pour justifier le fait qu’on enfreint la loi, ne coure-t-on pas le risque que chacun cherche toujours un argument à l’encontre des lois qui le dérange ? En acceptant la désobéissance à la loi, ne risque-t-on pas d’engendrer l’injustice sociale en vidant la loi de tout sens ? Le problème qu’il nous faudra résoudre semble donc être de savoir si il existe quelque chose qui prévaut sur la loi pour statuer sur la justice, et si oui, dans quelles conditions ?



c)      Cette autonomie de la raison pratique s'incarne dans la prévalence de la morale sur les autres domaines. De la sorte, on doit désobéir à une loi injuste car seul compte l'impératif catégorique qui répond à cette maxime : « Agis uniquement d'après la maxime qui fait que tu peux vouloir en même temps qu'elle devienne une loi universelle. » (cf. Fondements de la métaphysique des moeurs, deuxième section.) Transition : On est toutefois amené à s'interroger sur le réalisme d'une telle conception de la justice : ne convient-il pas parfois de réfréner son sentiment d'injustice pour promouvoir une justice plus forte ?   Notre obéissance ou notre désobéissance ne doit pas répondre seulement à notre sentiment immédiat, mais à la prise en compte des conséquences de nos actions à grande échelle. a)      L'impératif catégorique kantien stipule entre autre qu'on ne doit jamais mentir. Imaginons alors que vivions sous un régime nazi et qu'un ami juif vienne se réfugier chez nous : d'après Kant, si un nazi vient nous demander où notre ami se trouve, nous sommes alors dans l'obligation de lui dire la vérité et de conduire notre ami à une mort certaine. On constate alors la faiblesse de la morale kantienne qui, sous couvert de justice, cautionne l'injustice. b)      C'est pourquoi dans nos décisions relatives au juste et à l'injuste, ce n'est pas un impératif catégorique qui doit guider nos choix, mais une conscience morale élevée à un niveau plus général et considérant les conséquences de ses actions.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2634 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Faut-il obéir à une loi injuste? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit