LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on tout connaître ? Peut-on apprendre à juger la beauté ? >>


Partager

Faut-il renoncer à s'interroger sur ce qui est hors de portée de la connaissance scientifique ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faut-il renoncer à s'interroger sur ce qui est hors de portée de la connaissance scientifique ?



Publié le : 28/1/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Faut-il renoncer à s'interroger sur ce qui est hors de portée de la connaissance scientifique ?
Zoom

Le sujet pose tout d’abord la curiosité de l’homme qui cherche à savoir, à connaître, à établir des connaissances, des « vérités «. Or, cette curiosité n’est pas totalement satisfaite, certaines choses restent hors de portée de l’esprit humain, échappent à la science (considérée ici comme ce qui donne accès à la connaissance). Doit-on pour autant renoncer à ces interrogations non fructueuses ?
Le sujet nous amène à nous poser plusieurs questions.
Tout d’abord, la connaissance scientifique est-elle la seule connaissance possible et « valable « ?
Ensuite, le fait s’interroger ne peut-il pas constituer une fin en soi, pourquoi vouloir à tout prix établir une connaissance scientifique ?
Enfin, ne peut-on pas trouver des réponses à ce qui échappe à la science ailleurs ?



N'est-ce pas réduire la connaissance et la portée scientifique que de penser que quelque chose peut leur échapper ? Peut-on priver de tout crédit les connaissances qui ne peuvent être expérimentées ? Et s'interroger est-il la même chose que de donner une explication ? Ne peut- on pas s'interroger sans nécessairement décider d'une vérité ? L'interrogation ne devrait-elle pas être le moteur du progrès scientifique vers ce qu'il ne peut concevoir ? Références utiles : Popper, Bachelard. « Un système faisant partie de la science empirique doit pouvoir être réfuté par l'expérience. » POPPER L'histoire des sciences physiques est celle de leur révolution permanente. Les théories n'ont qu'une valeur provisoire. Des faits « polémiques » surgissent qui les contredisent, qui obligent à des révisions.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2517 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Faut-il renoncer à s'interroger sur ce qui est hors de portée de la connaissance scientifique ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit