LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< «La poésie ne m'a jamais possédé tout entier. ... TEXTE: Le langage expression émotionnelle du ... >>


Partager

Fénelon a, en 1693, défini de la manière suivante, la littérature de son temps : « On n'abuse plus, comme on le faisait autrefois, de l'esprit et de la parole. On a pris un genre d'écrire plus simple, plus naturel, plus court, plus nerveux, plus précis. On ne s'attache plus aux paroles que pour exprimer toute la force des pensées, et on n'admet que les pensées vraies, solides, concluantes pour le sujet où l'on se renferme... L'esprit même se cache, parce que toute la perfection de l'art consiste à imiter si naïvement la simple nature qu'on la prenne pour elle. » ( « Discours de réception à l'Académie française. ») Montrez par des exemples la justesse de cette définition en comparant la littérature du règne de Louis XIV à celle du règne de Louis XIII.

Ressources gratuites

Aperçu du corrigé : Fénelon a, en 1693, défini de la manière suivante, la littérature de son temps : « On n'abuse plus, comme on le faisait autrefois, de l'esprit et de la parole. On a pris un genre d'écrire plus simple, plus naturel, plus court, plus nerveux, plus précis. On ne s'attache plus aux paroles que pour exprimer toute la force des pensées, et on n'admet que les pensées vraies, solides, concluantes pour le sujet où l'on se renferme... L'esprit même se cache, parce que toute la perfection de l'art consiste à imiter si naïvement la simple nature qu'on la prenne pour elle. » ( « Discours de réception à l'Académie française. ») Montrez par des exemples la justesse de cette définition en comparant la littérature du règne de Louis XIV à celle du règne de Louis XIII.



Format: Document en format HTML protégé

Fénelon a, en 1693, défini de la manière suivante, la littérature de son temps : « On n'abuse plus, comme on le faisait autrefois, de l'esprit et de la parole. On a pris un genre d'écrire plus simple, plus naturel, plus court, plus nerveux, plus précis. On ne s'attache plus aux paroles que pour exprimer toute la force des pensées, et on n'admet que les pensées vraies, solides, concluantes pour le sujet où l'on se renferme... L'esprit même se cache, parce que toute la perfection de l'art consiste à imiter si naïvement la simple nature qu'on la prenne pour elle. » ( « Discours de réception à l'Académie française. ») Montrez par des exemples la justesse de cette définition en comparant la littérature du règne de Louis XIV à celle du règne de Louis XIII.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Fénelon a, en 1693, défini de la manière suivante, la littérature de son temps : « On n'abuse plus, comme on le faisait autrefois, de l'esprit et de la parole. On a pris un genre d'écrire plus simple, plus naturel, plus court, plus nerveux, plus précis. On ne s'attache plus aux paroles que pour exprimer toute la force des pensées, et on n'admet que les pensées vraies, solides, concluantes pour le sujet où l'on se renferme... L'esprit même se cache, parce que toute la perfection de l'art consiste à imiter si naïvement la simple nature qu'on la prenne pour elle. » ( « Discours de réception à l'Académie française. ») Montrez par des exemples la justesse de cette définition en comparant la littérature du règne de Louis XIV à celle du règne de Louis XIII.




Vous pourrez évidemment trouver vos idées en passant en revue, chronologiquement, tous les écrivains du XVIIe siècle que vous connaissez et en vous demandant à propos de chacun d'eux s'il confirme ou non le jugement de Fénelon. Mais cette revue serait bien longue. Il est certainement préférable de partir d'idées qui doivent vous être connues par vos manuels ou cours d'histoire littéraire : 1° Il y a encore sous Louis XIII une littérature « irrégulière », qui a d'ailleurs son intérêt, mais ...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Fénelon a, en 1693, défini de la manière suivante, la littérature de son temps : « On n'abuse plus, comme on le faisait autrefois, de l'esprit et de la parole. On a pris un genre d'écrire plus simple, plus naturel, plus court, plus nerveux, plus précis. On ne s'attache plus aux paroles que pour exprimer toute la force des pensées, et on n'admet que les pensées vraies, solides, concluantes pour le sujet où l'on se renferme... L'esprit même se cache, parce que toute la perfection de l'art consiste à imiter si naïvement la simple nature qu'on la prenne pour elle. » ( « Discours de réception à l'Académie française. ») Montrez par des exemples la justesse de cette définition en comparant la littérature du règne de Louis XIV à celle du règne de Louis XIII." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit