NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Pouvons-nous réduire l'esprit au corps ? La dernière phrase du récit d'André BRETON i ... >>


Partager

Ferdinand Alquié vous semble-t-il avoir bien défini l'amour surréaliste quand il écrit : « L'amour, entendons l'amour passion, prend d'emblée, dans les préoccupations surréalistes, la première place. En lui se retrouvent tous les prestiges de l'Univers, tous les pouvoirs de la conscience, toute l'agitation du sentiment: par lui s'effectue la synthèse suprême du subjectif et de l'objectif, et nous est restitué le ravissement que les déchirements surréalistes semblaient rendre impossible. C'est de l'amour que les surréalistes attendent la grande révélation et leur souci moral semble souvent se réduire à n'en pas démériter... (Le surréel) magnifie l'être aimé, c'est-à-dire la femme, qui prend ainsi, dans la table des valeurs surréalistes, la place de Dieu. » (Philosophie du surréalisme. 1955).

Philosophie

Aperçu du corrigé : Ferdinand Alquié vous semble-t-il avoir bien défini l'amour surréaliste quand il écrit : « L'amour, entendons l'amour passion, prend d'emblée, dans les préoccupations surréalistes, la première place. En lui se retrouvent tous les prestiges de l'Univers, tous les pouvoirs de la conscience, toute l'agitation du sentiment: par lui s'effectue la synthèse suprême du subjectif et de l'objectif, et nous est restitué le ravissement que les déchirements surréalistes semblaient rendre impossible. C'est de l'amour que les surréalistes attendent la grande révélation et leur souci moral semble souvent se réduire à n'en pas démériter... (Le surréel) magnifie l'être aimé, c'est-à-dire la femme, qui prend ainsi, dans la table des valeurs surréalistes, la place de Dieu. » (Philosophie du surréalisme. 1955).



Publié le : 12/4/2009 -Format: Document en format HTML protégé

	Ferdinand Alquié vous semble-t-il avoir bien défini l'amour surréaliste quand il écrit : « L'amour, entendons l'amour passion, prend d'emblée, dans les préoccupations surréalistes, la première place. En lui se retrouvent tous les prestiges de l'Univers, tous les pouvoirs de la conscience, toute l'agitation du sentiment: par lui s'effectue la synthèse suprême du subjectif et de l'objectif, et nous est restitué le ravissement que les déchirements surréalistes semblaient rendre impossible. C'est de l'amour que les surréalistes attendent la grande révélation et leur souci moral semble souvent se réduire à n'en pas démériter... (Le surréel) magnifie l'être aimé, c'est-à-dire la femme, qui prend ainsi, dans la table des valeurs surréalistes, la place de Dieu. » (Philosophie du surréalisme. 1955).
Zoom

Texte riche, qui recouvre un nombre assez important de thèmes relatifs à l'amour surréaliste. L'idée centrale est cependant que l'amour, et donc la femme, constitue pour les surréalistes comme un intercesseur privilégié entre eux et les grandes révélations : « C'est de l'amour que les surréalistes attendent la grande révélation. « On peut distinguer plusieurs niveaux dans cette révélation, niveaux que permet de parcourir successivement le texte d'Alquié : au niveau le plus élémentaire, la femme apparaît comme un intermédiaire avec le monde et ses merveilles, « les prestiges de l'univers «, comme dit Alquié; à un niveau plus profond, elle est la «synthèse «, tout au moins promise et espérée, des grands « déchirements surréalistes « ( « la synthèse suprême du subjectif et de l'objectif «); enfin au terme de l'espoir surréaliste, la femme est peut-être Dieu, ou tout au moins la pierre angulaire du monde. Ainsi se bâtira le plan : I. La femme et les prestiges de l'univers. II. La femme et l'absolu. III. La femme, pierre angulaire du monde.
 
 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3457 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Ferdinand Alquié vous semble-t-il avoir bien défini l'amour surréaliste quand il écrit : « L'amour, entendons l'amour passion, prend d'emblée, dans les préoccupations surréalistes, la première place. En lui se retrouvent tous les prestiges de l'Univers, tous les pouvoirs de la conscience, toute l'agitation du sentiment: par lui s'effectue la synthèse suprême du subjectif et de l'objectif, et nous est restitué le ravissement que les déchirements surréalistes semblaient rendre impossible. C'est de l'amour que les surréalistes attendent la grande révélation et leur souci moral semble souvent se réduire à n'en pas démériter... (Le surréel) magnifie l'être aimé, c'est-à-dire la femme, qui prend ainsi, dans la table des valeurs surréalistes, la place de Dieu. » (Philosophie du surréalisme. 1955)." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit