LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Manon Lescaut [« Je m'arrêtai … des spectateu ... Les accords Matignon : 8 juin 1936 (extraits) >>


Partager

Le 6 février 1934 : deux témoignages

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Le 6 février 1934 : deux témoignages



document rémunéré

Document transmis par : solene46697


Publié le : 3/2/2011 -Format: Document en format HTML protégé

Le 6 février 1934 : deux témoignages
Zoom

« Le 6 février, dans la soirée, tandis que le plus effroyable tumulte régnait au Palais Bourbon, au dehors la manifestation grandiose des patriotes exaspérés dégénérait en une bataille de rues telle que Paris, depuis longtemps, n'en avait pas vu. Les ordres brutaux du président du Conseil et du ministre de l'Intérieur déchaînèrent la police, la garde mobile, sur les anciens combattants porteurs de leurs drapeaux et de leurs insignes, sur les Jeunesses Patriotes1 précédées des élus de la capitale. Des morts, des centaines de blessés jonchaient la place de la Concorde et les voies adjacentes. Du côté des Tuileries, on voyait paraître le drapeau rouge et les mines sinistres de ses sectateurs. Le ministère Daladier qui a ensanglanté Paris ne pouvait pas gouverner la France : elle ne lui pardonnerait pas d'avoir employé son armée à sauver les amis de Stavisky2.
 
 M. Chautemps3 avait glissé dans la boue, M. Daladier tomba dans le sang. Le 7, Paris apprit avec satisfaction la démission du cabinet. «
 
 R. Pinon, « Chronique de la quinzaine « dans Revue des Deux Mondes, 15 février 1934.
 
 1 Ligue créée en 1924
 
 2 Homme d'affaires qui monta diverses opérations frauduleuses; l'escroquerie des bons du Crédit municipal de Bayonne devint l'objet d'un scandale public au début de 1934.
 
 3 Personnalité du parti radical, président du Conseil démissionnaire le 27 janvier 1934.
 
 « Le coup de force fasciste a échoué. Les bandes fascistes... ont attaqué avec une sauvagerie inouïe le service d'ordre à coup de rasoirs, de matraques et de revolvers. La police et la garde mobile ont tiré sur leurs agresseurs. Il y a vingt-neuf morts dont plusieurs gardes mobiles.
 
 La réaction a voulu avoir sa journée. Elle l'a eue... C'était un complot tramé contre le régime républicain... La classe ouvrière est divisée. Elle était hier encore divisée. Le sera-t-elle encore aujourd'hui; demain? «
 
 Le Populaire (socialiste), 7 février 1934
 
 1° Ces deux textes permettent-ils de reconstituer l'enchaînement des événements conduisant au 6 février 1934? 2° Quelles interprétations donnent-ils de ces événements? 3° Quelles conséquences possibles laissent-ils entrevoir pour la vie politique française à court et à moyen terme?
 
  




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1228 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le 6 février 1934 : deux témoignages" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit