LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Gérard de Nerval, Sylvie, ch. VIII. Julien Gracq, Le Rivage des Syrtes. >>


Partager

FORÊT DE CRÉCY - Colette, Les Vrilles de la vigne

Littérature

Aperçu du corrigé : FORÊT DE CRÉCY - Colette, Les Vrilles de la vigne



document rémunéré

Document transmis par : Geoffrey15493


Format: Document en format HTML protégé

FORÊT DE CRÉCY - Colette, Les Vrilles de la vigne
Zoom

A la première haleine de la forêt, mon coeur se gonfle. Un ancien moi-même se dresse, tressaille d'une triste allégresse, pointe les oreilles, avec des narines ouvertes pour boire le parfum. Le vent se meurt sous les allées couvertes, où l'air se balance à peine, lourd, musqué... Une vague molle de parfum guide les pas vers la fraise sauvage, ronde comme une perle, qui mûrit ici en secret, noircit, tremble et tombe, dissoute lentement en suave nourriture framboisée dans l'arôme se mêle à celui d'un chèvrefeuille verdâtre, poissé de miel, à celui d'une ronde de champignons blancs... Ils sont nés de cette nuit, et soulèvent de leurs têtes le tapis craquant de feuilles et de brindilles... Ils sont d'un blanc fragile et mat de gant neuf, emperlés, moites comme un nez d'agneau ; ils embaument la truffe fraîche et la tubéreuse. Sous la futaie centenaire, la verte obscurité solennelle ignore le soleil et les oiseaux. L'ombre impérieuse des chênes et des frênes a banni du sol l'herbe, la fleur, la mousse et jusqu'à l'insecte. Un écho nous suit, inquiétant, qui double le rythme de nos pas... On regrette le ramier, la mésange ; on désire le bond roux d'un écureuil ou le lumineux petit derrière des lapins... Ici la forêt, ennemie de l'homme, l'écrase. Tout près de ma joue, collé au tronc de l'orme où je m'adosse, dort un beau papillon crépusculaire dont je sais le nom : lykénée... Clos, allongé en forme de feuille, il attend son heure. Ce soir, au soleil couché, demain, à l'aube trempée, il ouvrira ses lourdes ailes bigarrées de fauve, de gris et de noir. Il s'épanouira comme une danseuse tournoyante, montrant deux autres ailes plus courtes, éclatantes, d'un rouge de cerise mûre, barrées de velours noir ; — dessous voyants, juponnage de fête et de nuit qu'un manteau neutre, durant le jour, dissimule... Colette (1873-1954), Les Vrilles de la vigne (1908). Ce texte est extrait des Vrilles de la vigne, une série de chroniques intérieures rédigées par Colette alors qu'elle était à la recherche d'un nouvel équilibre... Vous en ferez un commentaire composé. Vous pourrez étudier, par exemple, comment cette évocation de la forêt et de la nature reflète la sensualité, l'inquiétude et la sensibilité de l'écrivain. N.B. : La forêt de Crécy est située sur la rive droite de la Somme. Colette était née dans un village de l'Yonne et avait été élevée à la campagne. Introduction Souvent dans son oeuvre, et surtout dans la série des Claudine, Colette nous raconte ses promenades dans la campagne, les découvertes qu'elle y fait. Dans ce texte, extrait des Vrilles de la Vigne, oeuvre écrite dans un moment où elle recherche un équilibre intérieur, à l'émerveillement provoqué par la promenade dans une forêt, se mêle une inquiétude d'abord diffuse, puis plus affirmée. Ce passage se situe dans la forêt de Crécy en Picardie, mais le cadre n'est pas très différent de celui des forêts de Bourgogne, pays de l'enfance de Colette. Composition du texte Le texte suit la progression de la marche dans la forêt : l'orée de cette forêt (1er §), puis les allées couvertes (2e §) et enfin le coeur de la forêt « la futée centenaire ». Mais en même temps le récit s'attarde à deux reprises pour décrire d'une part des fraises sauvages et des champignons, sous les allées couvertes (2e §) et d'autre part un papillon de nuit posé sur le tronc d'un orme de la futée (4e §). Ainsi alternent des impressions d'ordre général et des notations plus précises.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1855 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "FORÊT DE CRÉCY - Colette, Les Vrilles de la vigne" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit