LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< LE PAON "L'inquiétude, c'est la vie même de la consci ... >>


Partager

En forme de dissertation suivie, vous étudierez ces deux courtes oeuvres, écrites toutes deux par des poètes détenus, en marquant les ressemblances et les différences :situation, sentiments, expression, etc.

Littérature

Aperçu du corrigé : En forme de dissertation suivie, vous étudierez ces deux courtes oeuvres, écrites toutes deux par des poètes détenus, en marquant les ressemblances et les différences :situation, sentiments, expression, etc.



document rémunéré

Document transmis par : Julien46509


Publié le : 1/2/2011 -Format: Document en format HTML protégé

En forme de dissertation suivie, vous étudierez ces deux courtes oeuvres, écrites toutes deux par des poètes détenus, en marquant les ressemblances et les différences :situation, sentiments, expression, etc.
Zoom

On a souvent rapproché l'art de Guillaume Apollinaire de celui de Paul Verlaine. Tous deux ont aimé les chansons indécises qui traduisent le rêve et la mélancolie, les paysages sentimentaux, les personnages mi-réels, mi-imaginaires, les rythmes irréguliers et les vers harmonieux et doux.

Il est particulièrement intéressant de les comparer à partir d'un thème commun, celui de la prison, ou plutôt de l'état d'âme du prisonnier solitaire dans sa cellule, et nous ne serons pas surpris d'y découvrir d'évidentes ressemblances, mais aussi des différences notables dans les situations, les sentiments intimes et aussi les moyens poétiques mis en oeuvre par chacun.



En forme de dissertation suivie, vous étudierez ces deux courtes œuvres, écrites toutes deux par des poètes détenus, en marquant les ressemblances et les différences :situation, sentiments, expression, etc.

J'écoute les bruits de la ville
Le jour s'en va voici que brûle

Et prisonnier sans horizon
Une lampe dans la prison

Je ne vois rien qu'un ciel hostile
Nous sommes seuls dans ma cellule
Et les murs nus de ma prison
Belle clarté Chère raison

Guillaume APOLLINAIRE, A la Santé. (Ce poème a été écrit à la prison de la Santé en septembre 1911.)

Le ciel est, par-dessus le toit,
Si bleu, si calme

Un arbre, par-dessus le toit,
Berce sa palme.

La cloche dans le ciel qu'on voit Doucement tinte.

Un oiseau sur l'arbre qu'on voit
Chante sa plainte.

Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là,
Simple et tranquille.

Cette paisible rumeur-là.

Vient de la ville.

— Qu'as-tu fait, ô toi que voilà,

Pleurant sans cesse,

Dis, qu'as-tu fait, toi que voilà,
De ta jeunesse ?

Paul VERLAINE, Sagesse.

(Ce poème a été écrit dans la prison des Petits Carmes en septembre 1873.)




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1433 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "En forme de dissertation suivie, vous étudierez ces deux courtes oeuvres, écrites toutes deux par des poètes détenus, en marquant les ressemblances et les différences :situation, sentiments, expression, etc." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit