LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le 10 septembre 1926, A. Briand célébrait l'e ... Evolution économique des grands pays capitali ... >>


Partager

LA FRANCE AU DÉBUT DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE.

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : LA FRANCE AU DÉBUT DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE.



document rémunéré

Document transmis par : maria38964


Publié le : 19/10/2010 -Format: Document en format HTML protégé

LA FRANCE AU DÉBUT DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE.
Zoom

 

Le texte est accompagné de quatre questions simples et précises. Le candidat doit s'efforcer d'y répondre avec clarté et rigueur en s'appliquant à faire apparaître nette-ment la progression des idées et leur enchaînement.

 



 

Quand en septembre 1939, le gouvernement français, à l'exemple du cabinet anglais, accepta d'entrer dans le conflit déjà commencé en Pologne, je n'eus pas le moindre doute qu'il le faisait avec l'illusion qu'en dépit de l'état de guerre on ne se battrait pas à fond. Comme commandant des chars de la 5e armée, en Alsace, c'est sans aucun étonnement que je vis nos forces mobilisées s'établir dans la stagnation, tandis que la Pologne était foudroyée en deux semaines par les Panzerdivisions et les escadres aériennes.
Il est vrai que l'intervention soviétique hâtait l'écrasement des Polonais. Mais dans l'attitude de Staline, faisant, tout à coup, cause commune avec Hitler, on discernait sa conviction que les Français resteraient immobiles, qu'ainsi le Reich avait les mains libres et qu'il était préférable de partager avec lui la proie, plutôt que d'être la sienne...
Il faut dire que certains milieux voulaient voir l'ennemi bien plutôt dans Staline que dans Hitler. Ils se souciaient des moyens de frapper la Russie... beaucoup plus que de la façon de venir à bout du Reich. Beaucoup professaient tout haut l'admiration qu'ils éprouvaient à l'égard de Mussolini.
Le 10 mai, l'ennemi, ayant auparavant mis la main sur le Danemark et presque toute la Norvège, entamait sa grande offensive. Celle-ci serait, de bout en bout, menée par les forces mécaniques et par l'aviation, la masse suivant le mouvement sans qu'il fût jamais besoin de l'engager à fond... On peut dire qu'en une semaine le destin était scellé. Sur la pente fatale où une erreur démesurée nous avait, de longtemps, engagés, l'armée, l'État, la France, roulaient, maintenant, à un rythme vertigineux.
Le peuple est là qui, de toute manière, va subir l'invasion, mais dont la République peut susciter la résistance, terrible occasion d'unité. Le monde est là, qui est susceptible de nous fournir de nouvelles armes et, plus tard, un puissant concours. Une question domine tout : les pouvoirs publics sauront-ils, quoi qu'il arrive, mettre l'État hors d'atteinte, conserver l'indépendance et sauvegarder l'avenir ? Ou bien vont-ils tout livrer dans la panique de l'effondrement ?


Charles DE GAULLE, Mémoires de Guerre. L'appel, 1940-1942.

 


 

Questions


1° Expliquez, au premier paragraphe, accepta d'entrer ; l'attitude de la France face aux événements internationaux qui ont précédé septembre 1939 permet-elle de compren-dre cette expression ?
2° Quelle est l'attitude de l'U.R.S.S. en septembre 1939 ? Expliquez-la.
3° Quelle est la situation militaire de la France à la fin de mai 1940 ?
4° Analysez le dernier paragraphe et montrez quel est, selon l'auteur, le choix à faire par la France.

 



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2021 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "LA FRANCE AU DÉBUT DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit