LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< MERLEAU-PONTY: Situation du monde et liberté ... Marc-Aurèle: Passions et liberté >>


Partager

FREUD: Souvenirs oubliés et refoulement

Philosophie

Aperçu du corrigé : FREUD: Souvenirs oubliés et refoulement



Publié le : 27/2/2008 -Format: Document en format HTML protégé

	FREUD: Souvenirs oubliés et refoulement
Zoom

Le thème : présentation dynamique (du grec : dunamis, force) de la pathogenèse et de la guérison des névroses. La thèse : parce qu'il a « éprouvé « chez le malade une résistance à la réintégration de l'oubli dans le conscient, Freud considère comme « prouvée « l'existence du refoulement.
 Le plan : il comporte ici deux parties.
 
 a) Du début du texte jusqu'à : « ... comme une résistance opposée par le malade « : Freud affirme expérimenter chez les patients l'existence d'une force qui fait obstacle au ressouvenir, d'une faculté active d'oubli.
 
 b) De la l. 10 (« C'est sur cette idée de résistance... «) jusqu'à la fin du texte :
 Tel un praticien des sciences expérimentales, Freud prétend induire à partir du fait de la résistance (qui se voit), l'existence du refoulement (qui ne se voit pas).
 



« La preuve était faite que les souvenirs oubliés ne sont pas perdus, qu'ils restent en la possession du malade, prêts à surgir, associés à ce qu'il sait encore. Mais il existe une force qui les empêche de devenir conscients. L'existence de cette force peut être considérée comme certaine, car on sent un effort quand on essaie de ramener à la conscience les souvenirs inconscients. Cette force, qui maintient l'état morbide, on l'éprouve comme une résistance opposée par le malade. C'est sur cette idée de résistance que j'ai fondé ma conception des processus psychiques dans l'hystérie. La suppression de cette résistance s'est montrée indispensable au rétablissement du malade. D'après le mécanisme de la guérison, on peut déjà se faire une idée très précise de la marche de la maladie. Les mêmes forces qui, aujourd'hui, s'opposent à la réintégration de l'oublié dans le conscient sont assurément celles qui ont, au moment du traumatisme, provoqué cet oubli et qui ont refoulé dans l'inconscient les incidents pathogènes. J'ai appelé refoulement ce processus supposé par moi et je l'ai considéré comme prouvé par l'existence indéniable de la résistance. » Freud


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 679 mots (soit 1 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " FREUD: Souvenirs oubliés et refoulement " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit