NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les expériences de gauche en France entre les ... La France métropolitaine, de l'armistice à la ... >>


Partager

Le Front populaire vu par P. Mendès-France

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Le Front populaire vu par P. Mendès-France



document rémunéré

Document transmis par : meelanie47753


Format: Document en format HTML protégé

Le Front populaire vu par P. Mendès-France
Zoom

Questions :
 
 1. Expliquez le premier paragraphe.
 
 2. Expliquez les phrases en écriture penchée dans le texte.
 
 3. Comment l'auteur explique-t-il l'échec du Front populaire? Ne peut-on invoquer d'autres raisons?
 
 Document
 
 « La politique systématiquement déflationniste qui avait prévalu en France depuis le début de la grande crise avait manifestement échoué. Il faut se souvenir que, dans les années suivantes, la plupart des autres pays du monde étaient sortis de la crise de 1930. Ils avaient abandonné un certain nombre de principes monétaires classiques et orthodoxes et, grâce à cela, ils étaient sortis de la dépression et avaient redressé leur production (...)
 
 C'est dans ce contexte que, pour la première fois en France, un gouvernement à direction socialiste prenait le pouvoir. Il y eut d'abord un effet de surprise. Personne ne s'y attendait; puis un moment d'attente curieuse et même une sorte de confiance relative en un gouvernement plus capable qu'un autre, après tout, de faire évacuer les usines occupées par les grévistes et de calmer la classe ouvrière. Mais cela ne dura que peu de semaines. Bientôt la présence des socialistes à la tête du pouvoir suscitait parmi les possédants, non seulement les grands, mais aussi les moyens et parfois chez les plus modestes, une émotion qu'on ne peut imaginer aujourd'hui. De puissantes forces, travaillant au grand jour, exploitaient cette émotion. (...). Ce gouvernement, il va d'abord parer au plus pressé; avant tout il s'agit de relancer la vie économique, la production. (...) Les mesures prises en quelques semaines constituent à cet égard un ensemble impressionnant. (...) Tout tendait à mettre un terme à la politique de déflation, à reconstituer le pouvoir d'achat, à stimuler la production. (...) Par contre certaines lois avaient un caractère un peu différent et sortaient en réalité du sytème. (...) Ce n'est donc pas sans raison que le souvenir de 1936 est resté très profondément ancré dans l'esprit de la classe ouvrière. Ces lois avaient une portée d'émancipation, de libération; elles transformaient la nature des relations entre employeurs et employés. (...) Au printemps 1937, le bilan de la gestion était positif. Six mois après la dévaluation, les indices de la production s'étaient redressés; le pouvoir d'achat ouvrier et paysan s'était amélioré, même si on tient compte de la hausse des prix; le chômage était en voie de réduction. Je crois que si les circonstances politiques n'avaient pas été aussi contraires, (...) l'entreprise se serait poursuivie d'une manière finalement satisfaisante «.
 
 P. Mendès-France : Exposé-débat du 26 avril 1965 à l'Ecole normale supérieure. Cité dans : G. Lefranc, « L'Expérience du Front populaire «.
 
 1. Né en 1907, fut en 1938, sous-secrétaire d'État au Trésor dans le second cabinet Blum et président du Conseil en 1954-1955.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2456 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le Front populaire vu par P. Mendès-France" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit