NoCopy.net

Georges Duhamel, La Chronique des Pasquier, Le Notaire du Havre

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Est-il vrai que Hommes n'ont pas de destin ? ... J.-M.G. Le Clézio, La Ronde >>


Partager

Georges Duhamel, La Chronique des Pasquier, Le Notaire du Havre

Littérature

Aperçu du corrigé : Georges Duhamel, La Chronique des Pasquier, Le Notaire du Havre



document rémunéré

Document transmis par : Peguy39658


Publié le : 26/10/2010 -Format: Document en format HTML protégé

Georges Duhamel, La Chronique des Pasquier, Le Notaire du Havre
Zoom

  • Il convient toujours de tenir compte de la formulation du sujet qui contient des indications utiles pour orienter la compréhension du texte à commenter. Ici, le sujet suggère une transformation, une progression. L'auteur veut en effet évoquer le passage d'une réalité à une autre, le mouvement qui nous

élève d'un «cadre banal« à un «lieu de rêve et de poésie«. Ce thème peut servir de point de départ pour le commentaire.

 



(Le narrateur évoque la maison de son enfance.) L'escalier n'est pas désert. Des portes s'ouvrent, des ombres jaillissent. Les gens sont de trois sortes : ceux à qui l'on dit bonjour, ceux que l'on ne connaît pas, et les autres, les ennemis, ceux qu'on aimerait beaucoup mieux ne pas rencontrer. L'escalier sort du noir. Il se purifie, marche à marche. Il s'évertue en plein ciel vers ces régions bénies où l'odeur du poireau elle-même devient agreste et balsamique. Et, tout à coup, tel un : sentier abrupt qui s'épanouit enfin dans les pâturages d'un col, l'escalier triomphe et meurt au seuil d'un large palier. Ce n'est pas un palier semblable à ceux des régions basses. Il est spacieux, propre, visité d'un trait de soleil à certaines heures du soir. C'est, au faîte de l'escalier, comme la fleur au bout de la tige. 0 sommet ! Ô lieu de rêve et de poésie ! L'enfant aime de venir, bien que ce soit défendu, s'asseoir au bord de l'abîme, jambes flottantes dans le vide, et d'appuyer sa joue, sa bouche contre un des barreaux de la rampe, fraîche brûlure. (...) Georges Duhamel, La Chronique des Pasquier, Le Notaire du Havre




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Georges Duhamel, La Chronique des Pasquier, Le Notaire du Havre Corrigé de 890 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Georges Duhamel, La Chronique des Pasquier, Le Notaire du Havre" a obtenu la note de :

5.1 / 10

Georges Duhamel, La Chronique des Pasquier, Le Notaire du Havre

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit