Gustave FLAUBERT. Madame Bovary

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Marcel PROUST, Le Côté de Guermantes. Jules SUPERVIELLE: « l'Arbre », Les Amis inc ... >>


Partager

Gustave FLAUBERT. Madame Bovary

Littérature

Aperçu du corrigé : Gustave FLAUBERT. Madame Bovary



document rémunéré

Document transmis par : Maureen37758


Format: Document en format HTML protégé

	Gustave FLAUBERT. Madame Bovary
Zoom
• Il n'est d'ordinaire pas nécessaire d'avoir lu les oeuvres dont sont tirés les sujets. Un roman aussi célèbre que Madame Bovary cependant est censé être connu de la plupart d'entre vous. Lisez-le ou rafraîchissez votre mémoire. • Il est ainsi utile de savoir qu'Emma finit par se suicider à l'arsenic après de nouvelles déceptions. Lisez en particulier le chapitre 8 de la partie III, très proche de notre passage. • Flaubert, représentant du réalisme, refuse l'intrusion de l'auteur dans le roman et décrit ses personnages de l'extérieur : analysez le texte selon ce point de vue. Certains détails ne trahissent-ils pourtant pas son point de vue ? • Suggestions : 1. Étudier les sonorités des lignes 10-11 et 18-19 (allitérations en [k], [I], [s]). Que traduisent-elles? 2. Les pensées d'Emma sont exprimées tantôt au style direct, tantôt au style indirect ou indirect libre. Quel est l'effet obtenu ? 3. Le cadre de la scène est évoqué dans le premier et le troisième paragraphe : quels sont les changements intervenus ? Introduction • Jeune femme romanesque, l'héroïne de Madame Bovary passe sa vie à tomber d'illusions en désillusions, impitoyablement décrites par le réalisme de Flaubert. • Mais si la description quasi médicale de son suicide final est restée célèbre, on oublie souvent qu'elle avait déjà été tentée de se détruire à la réception de la lettre de rupture qui lui ôte l'espoir de fuir, avec son amant Rodolphe, une vie médiocre. Emma se réfugie alors dans la mansarde pour cacher son trouble à ses proches, et subit une crise violente. • Trois thèmes seront successivement étudiés : 1. le choix du cadre et les sentiments qui s'y déroulent, 2. les échanges complexes entre l'intérieur et l'extérieur, 3. les techniques de la narration.

Emma, épouse du médecin Charles Bovary, a pris un amant, Rodolphe; elle espérait partir avec lui. Rodolphe se dérobe : elle vient de recevoir une lettre de rupture. « Tout épouvantée, (...) haletante, éperdue, ivre », elle fuit jusqu'à la mansarde située au second étage de sa maison. En face, par-dessus les toits, la pleine campagne s'étalait à perte de ! vue. En bas, sous elle, la place du village était vide, les cailloux du trottoir scintillaient, les girouettes des maisons se tenaient immobiles ; au coin de la rue, il partit d'un étage inférieur une sorte de ronflement à modulations stridentes. C'était Binet1 qui tournait. Elle s'était appuyée contre l'embrasure de la mansarde et elle relisait la lettre avec des ricanements de colère. Mais plus elle y fixait d'attention, plus ses idées se confondaient. Elle le revoyait, elle l'entendait, elle l'entourait de ses deux bras; et des battements de coeur, qui la frappaient sous la poitrine comme à grands coups de bélier, s'accéléraient l'un après l'autre, à intermittences inégales. Elle jetait les yeux autour d'elle avec l'envie que la terre croulât. Pourquoi n'en pas finir? Qui la retenait donc? Elle était libre. Et elle s'avança, elle regarda les pavés en se disant : — Allons ! allons ! Le rayon lumineux qui montait d'en bas directement tirait vers l'abîme le poids de son corps. Il lui semblait que le sol de la place oscillant s'élevait le long des murs, et que le plancher s'inclinait par le bout, à la manière d'un vaisseau qui tangue. Elle se tenait tout au bord, presque suspendue, entourée d'un grand espace. Le bleu du ciel l'envahissait, l'air circulait dans sa tête creuse, elle n'avait qu'à céder, qu'à se laisser prendre ; et le ronflement du tour ne discontinuait pas, comme une voix furieuse qui l'appelait. — Ma femme ! ma femme ! cria Charles. Elle s'arrêta. — Où es-tu donc ? Arrive ! L'idée qu'elle venait d'échapper à la mort faillit la faire s'évanouir de terreur. Vous ferez de cet extrait un commentaire composé que vous organiserez à votre gré. Vous pourrez par exemple étudier comment sont exprimés le tourment et le désespoir d'Emma et quels échanges se produisent entre le monde extérieur et l'héroïne. 1. Binet : voisin du couple Bovary ; sa manie est d'occuper ses loisirs à fabriquer des ronds de serviette avec un tour à bois : il tourne.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Gustave FLAUBERT. Madame Bovary	Corrigé de 2021 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Gustave FLAUBERT. Madame Bovary " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Gustave FLAUBERT. Madame Bovary

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit