LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Qu'étudie réellement l'historien ? L'homme peut-il agir sur l'histoire pour en ... >>


Partager

L'histoire est-elle orientée vers une fin précise ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'histoire est-elle orientée vers une fin précise ?



Publié le : 17/8/2009 -Format: Document en format HTML protégé

	L'histoire est-elle orientée vers une fin précise	?
Zoom

 

Une fin est l’objet vers lequel tend un être ou une activité, ce qui constitue son but ultime. La fin, entendue comme objectif, réalisation plénière d’une chose, détermine le choix des procédés retenus pour être atteinte.

Si nous disons que l’histoire est orientée vers une fin précise, cela veut dire que l’évolution temporelle est finalisée, qu’elle tend à un but définissable qu’il s’agira pour nous d’identifier. Une telle thèse implique de nombreux présupposés : que l’histoire soit « agie « par une entité concrète ou non qui en dirige le cours vers cette finalité (car la finalité implique l’intentionnalité) ; mais aussi une sorte de « théodicée « de l’histoire, le chaos et les aléas que nous pouvons y observer n’étant jamais, en définitive, que les points de passage nécessaires pour réaliser cette fin.

A première vue, une telle thèse ne peut que nous paraitre intenable : en effet, l’histoire ne semble orientée vers aucune fin, précise ou non, mais au contraire, nous paraît le théâtre d’un chaos absolu. Néanmoins, n’y-a-t-il pas lieu de découvrir dans l’histoire le cheminement progressif, lent et inexorable, vers une fin qui a pour nom liberté ? Et si nous refusons l’existence d’un principe abstrait guidant l’évolution historique vers une fin déterminée, ne pouvons-nous pas accepter l’idée que l’histoire est orientée vers une fin précise, non parce qu’elle est finalisée, mais parce que son évolution passée limite les formes possibles de ses incarnations futures ? A ce titre on peut parler d’une certaine inertie de l’histoire, cette dernière étant déterminée à réaliser une fin précise non parce qu’elle est agie dans la coulisse par un principe abstrait, mais parce qu’elle se construit sur des fondements qui ne lui permettent pas toutes les incarnations imaginables.

La question au centre de notre travail sera donc de déterminer si l’histoire est finalisée par un principe abstrait ou par la seule force d’inertie de ses évolutions passées. 

 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2692 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " L'histoire est-elle orientée vers une fin précise ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit