NoCopy.net

L'historien est-il un homme de science ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'histoire explique-t-elle le mal ? L'hypocrisie est-elle condamnable ? >>


Partager

L'historien est-il un homme de science ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'historien est-il un homme de science ?



Publié le : 20/9/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	L'historien est-il un homme de science  	?
Zoom

Pendant des siècles, l'histoire a été considérée sous un angle littéraire et apologétique. L'histoire était vue comme récit d'un passé humain, monumental, dramatique ou merveilleux. Mais plus récemment en Occident, l'histoire a voulu s'émanciper de la littérature, du voisinage de la légende et des mythes. Elle a commencé par se soucier de chronologie et d'exactitude des faits rapportés. Au XIXème siècle on a même essayé de fonder le concept de « science historique «. Pour l'histoire, ce qui importe, c'est le souci de la vérité et même de l'objectivité. Est-ce là un mouvement nécessaire ? Savons-nous mieux aujourd'hui ce qu'est l'histoire que ne le savaient les premiers historiens ? Faut-il définir l'histoire comme une science ou la considérer comme un genre qui relève de la littérature ? Qu'est-ce que l'histoire ?



Nul ne conteste le sérieux de ces disciplines et leur caractère scientifique. De là à considérer l'histoire dans son ensemble comme une entreprise scientifique, il n'y a qu'un pas que le positivisme a vite franchi. Mais le fait historique est-il vraiment susceptible de science ? L'histoire, comme les sciences humaines, en général, fait difficulté quant au statut de son objectivité. L'objet des sciences est le permanent. Platon dirait que la science vise des essences éternelles, dont le modèle est fourni par les mathématiques. Pour ce qui est de l'histoire, Platon dirait plutôt qu'elle relève de l'opinion, la doxa, puisqu'elle concerne un objet changeant, toujours différent. Le propre du fait historique, c'est d'être temporel, unique et évanescent. Il ne peut pas être reproduit, il n'a lieu qu'une fois. Quand l'historien s'émerveille d'avoir réussi à établir un fait singulier, le physicien dirait par contre : que nous importe, puisque cela ne se repassera plus ! C'est un peu comme si l'historien ne s'intéressait qu'aux miracles, tandis que le physicien cherchait lui les régularités de la Nature.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	L'historien est-il un homme de science  	? Corrigé de 3083 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " L'historien est-il un homme de science ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Eudeline-190915 (Hors-ligne), le 15/12/2012 é 15H14.
  • theby (Hors-ligne), le 18/05/2011 é 18H17.
  • angele24 (Hors-ligne), le 14/02/2011 é 14H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédente

    L'historien est-il un homme de science ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit