NoCopy.net

L'historien est-il objectif?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Est-il légitime de penser que l'histoire se ... L'histoire peut elle être objective? >>


Partager

L'historien est-il objectif?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'historien est-il objectif?



Publié le : 19/1/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	L'historien est-il objectif?
Zoom

• D'où provient l'exigence d'objectivité ?
• Si un récit historique pouvait être « objectif «, cela signifierait-il que la connaissance qu'il apporte serait définitive ?
• Pourquoi poser cette question ? (La pose-t-on à propos d'un chimiste ?)
• Sujet à ne traiter que si l'on dispose de quelques exemples précis montrant des différences d'interprétation d'un même événement.



Il ne saurait survoler l'histoire, la constituer du point de vue de Sirius, car il est homme lui-même, il vit dans l'histoire, il appartient à une époque, à un pays, à une classe sociale. Il est lui-même prisonnier du cours de l'histoire. L'histoire science (l'  « Historie « disent les Allemands) est un acte de l'historien et cet acte lui-même un événement historique, il appartient à la réalité historique (« Geschichte «). C'est pourquoi toute science historique, elle-même moment de l'histoire, serait condamnée à une relativité, à une subjectivité irrémédiable : « La conscience de l'histoire est une conscience dans l'histoire. «          Ceci exclut toute possibilité de tirer de l'histoire des « leçons «. Car l'historien ne tire pas sa philosophie ou sa morale de ses connaissances historiques. Tout au contraire il constitue sa vision de l'histoire à partir de perspectives philosophiques, morales politiques qui la précèdent et se projettent en elle. Il en est de l'histoire comme de la mémoire individuelle ; c'est à partir des « visées «, des projets présents -dirigés vers l'avenir- que les individus et les peuples reconstituent leur passé. L'histoire subjective serait donc inévitable- et par là même, osaient dire les historiens allemands au temps du nazisme, légitime. « Chaque génération se forme sa propre conception historique selon ses nécessités nationales.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	L'historien est-il objectif?	Corrigé de 1571 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " L'historien est-il objectif? " a obtenu la note de : aucune note

L'historien est-il objectif?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit