LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Puissance du formalisme de G. PEANO Lecture méthodique de l’acte I, scène 4 ... >>


Partager

L'HOMME, ANIMAL RATIONNEL? - « LA RAISON, NATURELLEMENT ÉGALE EN TOUS LES HOMMES » ? - « UN MERVEILLEUX ET ININTELLIGIBLE INSTINCT »

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'HOMME, ANIMAL RATIONNEL? - « LA RAISON, NATURELLEMENT ÉGALE EN TOUS LES HOMMES » ? - « UN MERVEILLEUX ET ININTELLIGIBLE INSTINCT »



Publié le : 6/1/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
L'HOMME, ANIMAL RATIONNEL? - « LA RAISON, NATURELLEMENT ÉGALE EN TOUS LES HOMMES » ? - « UN MERVEILLEUX ET ININTELLIGIBLE INSTINCT »
Zoom

Aristote désignait la vie selon l\'intellect, la pensée rationnelle et la contemplation, comme le bien le plus excellent de l\'homme, constituant au plus haut degré l\'homme même (Éthique à Nicomaque, X, 7). Définir l\'homme par la raison (comme animal rationnel, ou, plus modestement, comme être raisonnable), n\'est-ce pas utopique? Les



Nous nous référons souvent à la raison sous la forme de l\'adjectif (rationnel, raisonnable) pour qualifier des conceptions ou des comportements, des opérations ou des décisions qui nous semblent obéir à certains critères, répondre à certaines normes. La raison serait une cause dont on ne connaît que les effets, un principe qui ne se révèle que dans ses applications, une fonction qui n\'est définie que par ce qu\'elle produit. C\'est pourquoi (on l\'a vu), on la décrit


Telles sont sommairement, les quatre fonctions attitrées de la raison : induction, déduction, régulation, contemplation. Essayons à présent de cerner sa nature.

 

S\'agit-il d\'une réalité physique, par exemple d\'une complication du système cérébral, dont la neurobiologie nous livrera bientôt les secrets ? On n\'a jamais vu un homme raisonner sans cervelle. Pour raisonner, il faut avoir toute sa tête. Est-ce à dire que la raison s\'identifie au contenu de la boîte crânienne ?

 

Devons-nous étudier la raison comme une simple fonction psychologique (à côté de la perception, de l\'imagination, de la mémoire) ; ou comme la structure fondamentale de l\'activité mentale et du comportement humain ? Dépend-elle essentiellement du langage ? Est-ce un idéal d\'intelligibilité qui guide nos recherches et sollicite nos spéculations ? Une norme qui régit les opérations de l\'esprit humain ? Un principe d\'organisation commun à l\'univers et à la pensée ? Une divinité qui gouverne toutes choses, comme l\'ont affirmé Le Livre de la Sagesse, les Stoïciens, Leibniz, Malebranche (« la raison que nous consultons est une Raison universelle... immuable et nécessaire; elle n\'est pas différente de celle de Dieu », Recherche de la vérité, dixième éclaircissement) ou encore la Convention Nationale qui, sous l\'impulsion de Chaumette, instaura en 1793 le culte officiel de la déesse Raison, « (\'Être suprême ne voulant d\'autre culte que celui de la Raison » ?

 

Discutons chacune de ces possibilités.



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3556 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'HOMME, ANIMAL RATIONNEL? - « LA RAISON, NATURELLEMENT ÉGALE EN TOUS LES HOMMES » ? - « UN MERVEILLEUX ET ININTELLIGIBLE INSTINCT »" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit