L'homme est il par nature un animal religieux?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< On n'arrête pas le progrès ? L'application des mathématiques à tous les d ... >>


Partager

L'homme est il par nature un animal religieux?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'homme est il par nature un animal religieux?



Publié le : 28/3/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	L'homme est il par nature un animal religieux?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
L'homme est il par nature un animal religieux?




Et Marx de dévaloriser la religion : non pas une encyclopédie, mais seulement un abrégé (« compendium ») ; non pas une logique sous une forme noble, mais seulement sous une forme populaire ; un point d'honneur chevaleresque, mais seulement spiritualiste (et sans doute déjà démodé).Les termes employés pour définir la religion (enthousiasme, sanction morale) expriment a contrario (à l'envers) le monde qu'elle reflète : sans enthousiasme, sans morale, sans honneur. Monde pénible, dont il faut se consoler, monde injustifiable, qu'il faut pourtant justifier. D'où l'énoncé, non seulement de la définition de la religion, mais de sa fonction sociale,, tout entière tournée vers la réhabilitation d'un monde catastrophique.De même qu'il faut aller au fond des choses pour mener la critique irréligieuse, il faut aller au fond des choses, pour comprendre la fonction de la religion. « Au fond », parce que la religion elle-même est le fondement, le sol, le point d'appui à partir duquel il est possible d'une part de consoler l'homme et de justifier le monde.Vide, sans contenu, la religion est pourtant une réalisation, une manière pour le réel de s'effectuer, mais sans réalité vraie, puisque Marx le dénonce, cette réalisation est de l'ordre du fantastique, on dirait aujourd'hui fantasmatique ou plus simplement de l'ordre de l'imaginaire, le caractère dérisoire de l'accolement impensable des deux termes contraires : « réalisation fantastique ». Mais la dimension imaginaire de la religion n'est que la reprise de l'être humain lui aussi en partie imaginaire. L'homme, autrement dit la société, l'Etat, s'échappe à lui-même, il ne se « possède pas ». La réalité qui est la sienne n'est pas complète, n'est pas achevée, n'a pas encore atteint sa vérité : « l'être humain ne possède pas de réalité vraie ».


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	L'homme est il par nature un animal religieux?	Corrigé de 4202 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " L'homme est il par nature un animal religieux? " a obtenu la note de : aucune note

L'homme est il par nature un animal religieux?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit