LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Est-ce par crainte qu'on obéit aux lois ? Faut-il se méfier de sa conscience ? >>


Partager

Un homme peut-il renoncer à sa liberté ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Un homme peut-il renoncer à sa liberté ?



Publié le : 26/3/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Un homme peut-il renoncer à sa liberté ?
Zoom

Vous vous garderez bien ici de penser que la réponse qui s'impose à la question est nécessairement « non «. Si la question se pose, c'est surtout le signe que des arguments valables nous poussent à penser que l'on peut avoir de bonnes raisons de renoncer à la liberté. L'écueil à éviter ici est donc d'escamoter la partie du plan consacrée à l'idée de ce possible renoncement, sous prétexte qu'affirmer cela serait soit ridicule, soit proprement scandaleux. Il s'agira de ne pas caricaturer la thèse selon laquelle on peut renoncer à la liberté.



Ayant librement renoncé à leur liberté naturelle, les hommes ne sont plus libres de revendiquer d'autres libertés ; mais ils ont la liberté de faire ce à quoi la loi ne s'oppose pas, ce qu'il n'est pas nécessaire d'interdire pour maintenir la paix civile.Une libre renonciation ? Pour Hobbes, l'État tient sa légitimité de ce contrat inaugural par lequel chacun renonce définitivement à une liberté naturelle ruineuse. Mais cette renonciation peut-elle être considérée comme libre ? N'est-ce pas d'abord contraint par la nécessité, la violence naturelle, qu'on renoncerait à sa liberté ? Une des assises de la pensée de Hobbes est alors la violence naturelle : ce n'est pas par hasard que Rousseau refuse cette idée. Pas d'humanité sans libertéRenoncer à sa liberté est impossible.Toujours à l'intérieur d'une problématique politique, Rousseau conteste d'abord l'idée selon laquelle les hommes auraient remis leur liberté à des souverains absolus en échange de leur sécurité.

- Un tel échange les placerait « dans une condition pire que l'anarchie de nature, puisque, devenus les sujets d'un roi absolu, ils n'[auraient] aucune sauvegarde contre les abus de pouvoir ou les folies de leur souverain « (Derathé, Rousseau et la Science politique de son temps, Vrin, 1971).- De plus, " renoncer à sa liberté, c'est renoncer à sa condition d'homme."


  • I) On peut renoncer à sa liberté.

a) On doit renoncer à la liberté de faire n'importe quoi.
b) On peut avoir peur de la liberté.

  • II) Renoncer à sa liberté, c'est renoncer à sa dignité.

a) La liberté de l'homme est inaliénable.
b) Mieux vaut se révolter que consentir à la servitude.
c) renoncer à la liberté nous transforme en moutons.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 9154 mots (soit 13 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Un homme peut-il renoncer à sa liberté ? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit