NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Doit-on souhaiter réaliser tous nos désirs? Faut-il libérer le désir ou se libérer du dé ... >>


Partager

L'Homme se reconnaît-il dans ses désirs ou dans leur maîtrise?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'Homme se reconnaît-il dans ses désirs ou dans leur maîtrise?



Publié le : 11/1/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	L'Homme se reconnaît-il dans ses désirs ou dans leur maîtrise?
Zoom

« L’homme « : à la fois l’espèce humaine et les désirs qui lui sont propres mais aussi l’homme comme essence, ensemble de caractéristiques physiques et psychologiques.

« Se reconnait-il « : à la fois voir ce qui est propre à l’homme, mais aussi admettre ce qui est humain. De plus, idée très importante d’intersubjectivité (« reconnaître comme l’un des siens «…).

« Dans ses désirs ou dans leur maîtrise « : soit leur laisser libre cours, soit les maitriser : mais de quelle maîtrise s’agit-il ? Dominer ses désirs pour les éradiquer, les sublimer, les éduquer ? Qu’est-ce que maîtriser un désir ?

Plus fondamental encore est le rapport de l’homme au désir : il définit constitutivement l’homme en tant que celui-ci est le seul vivant à en éprouver, il est le signe d’un au-delà de la nature et pourtant, il est aussi ce qui peut enchainer et aliéner l’homme en l’écrasant du poids de sa nature charnelle. Il faut donc se demander à quelles conditions un désir est véritablement humain.

 



Si l'homme se perd dans la quête effrénée du plaisir, à l'inverse, une telle haine du désir et une telle omnipotence de la raison ne sont-elles pas tout simplement surhumaines ? De plus, n'est-ce pas manquer cette évidence que le désir humanise l'homme et que le désir peut et doit s'éduquer ?   III-             Désir et destination humaine.   Spinoza disait que « seule, assurément, une farouche et triste superstition, interdit de prendre des plaisirs ». A-Freud a montré que le rejet des désirs est malsain car il se retourne contre la vie elle-même, entraînant angoisses et pathologies. Dès lors, plutôt que de rejeter les désirs ou les laisser nous dominer, il s'agit de les éduquer, c'est-à-dire de les ennoblir (les raffiner, les diversifier) et de les rendre compatibles avec la réalité (sublimer ses désirs). B- On peut voir avec Hegel que le désir non seulement est ce par quoi l'homme se reconnait en tant qu'homme mais qu'il est en plus ce qui fait la grandeur de l'homme.             + Le désir de reconnaissance Par l'appétit, le besoin l'homme ne parvient qu'à une certitude subjective d'être une conscience de soi mais pour transformer cette certitude en vérité, il faut en passer par l'expérience d'autrui et par la reconnaissance d'autrui : le désir humain commence quand il cesse d'être appétit et devient désir d'une autre personne. Ce qui m'assure de ce que je suis, c'est autrui par ses gestes, son regard, ses paroles. Et c'est par mon élan vers lui, par mon désir de reconnaissance que je peux atteindre la reconnaissance de moi-même.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1147 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " L'Homme se reconnaît-il dans ses désirs ou dans leur maîtrise? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit