NoCopy.net

l'homme est-il violent par nature ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< l'homme est-il un produit social ? l'homme est-il vraiment "supérieur" a la fem ... >>


Partager

l'homme est-il violent par nature ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : l'homme est-il violent par nature ?



Publié le : 22/11/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	l'homme est-il violent par nature	?
Zoom

L’homme peut se définir come l’abstraction résultant de la synthèse des différentes caractéristiques appartenant à tous les individus du genre humain. Ce n’est jamais l’homme que nous rencontrons, mais des êtres humains qui appartiennent à cette catégorie abstraite : l’homme.

La violence suppose la volonté d’infliger un dommage physique ou moral à la personne d’autrui. Au sens le plus large, il y a violence chaque fois que les personnes ne reçoivent pas le respect qui leur est dû. Les manifestations de force destructrice, aussi bien que les forces de l’ordre sont des violences, même si elles interviennent dans des cadres institutionnels différents.

L’expression « naturellement « peut s’entendre en deux sens : elle fait référence à l’état de nature, c'est-à-dire au postulat d’un mode de vie de l’homme antérieur à la société. Et elle fait référence à une nature, c’est  dire à une essence définissant, en l’occurrence, l’homme. Se demander si l’homme est naturellement violent, c’est donc se demander s’il est violent dans l’état de nature, et s’il l’est par essence.

 



   L'homme violent dans l'état de nature est rendu pacifique par le nomothète a.    La position Hobbesienne : l'homme est un loup pour l'homme Radicalement opposé à la thèse Rousseauiste, Hobbes affirme que l'homme est un loup pour l'homme, et que dans la fiction de l'état de nature, c'est la guerre de chacun contre tous qui est déclarée La violence fait donc partie intégrante des rapports entre les hommes, et ceux-ci sont amenés à se détruire puisque rien ne vient limiter leur capacité et leur volonté de se nuire mutuellement. ■ Hobbes veut être le Galilée de la science politique, par l'application des principes de la physique à la société. Il ne considère que les forces en présence, portées par les individus. L'état de nature - fiction théorique et non description historique - représente l'état des forces individuelles en l'absence de tout pouvoir politique. ■ Dans cet état, chaque individu poursuit sa conservation, poussé par trois passions fondamentales : la peur de la mort violente, la soif de pouvoir et la défiance à l'égard d'autrui (possible agresseur). Pour assurer sa sécurité, chacun dispose d'un droit illimité sur toutes choses et tout homme. C'est le droit de nature. ■ Tout est permis, jusqu'au meurtre. L'état de nature, c'est la guerre.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	l'homme est-il violent par nature	? Corrigé de 1742 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " l'homme est-il violent par nature ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • mat.bar04-302361 (Hors-ligne), le 12/01/2019 é 12H14.
  • drsolenn-283035 (Hors-ligne), le 15/12/2016 é 15H21.
  • vanitha-244476 (Hors-ligne), le 15/10/2014 é 15H14.
  • meganou54-228029 (Hors-ligne), le 30/09/2014 é 30H16.
  • lmeyer10-228478 (Hors-ligne), le 21/01/2014 é 21H21.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    l'homme est-il violent par nature ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit