NoCopy.net

Hume: conscience et morale

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Hume: Raison et réel Hume et la politique >>


Partager

Hume: conscience et morale

Philosophie

Aperçu du corrigé : Hume: conscience et morale



Publié le : 11/1/2004 -Format: Document en format HTML protégé - Ecoutez ce PODCAST:Ecoutez ce PODCAST

	Hume: conscience et morale
Zoom

POUR DÉMARRER


La morale ne repose pas sur l'expérience, les faits, la raison, mais sur la subjectivité et la conscience de l'homme, dans laquelle elle prend sa source : cette idée directrice permet également de saisir l'intérêt philosophique essentiel de ce texte. Elle vous rappelle que Hume mettait l'expérience au centre de sa philosophie.

CONSEILS PRATIQUES

Dans ce texte, il est capital de bien définir un certain nombre de termes essentiels : vice, fait, passion, volition, coeur, conscience, raison. Toute la philosophie de Hume se manifeste à travers eux. Hume avait à coeur de constituer une science de la nature humaine, de prendre en compte les principes réglant les opérations de la pensée. C'est bien ce que nous donne à voir ce très beau texte.

 



Prenez une action reconnue comme vicieuse : un meurtre prémédité, par exemple. Examinez-la sous tous les aspects et voyez si vous pouvez découvrir ce point de fait, cette existence réelle que vous appelez vice. De quelque manière que vous la preniez, vous trouvez seulement certaines passions, certains motifs, certaines volitions et certaines pensées. Il n'y a pas d'autre fait dans ce cas. Le vice vous échappe entièrement tant que vous considérez l'objet. Vous ne pouvez le trouver jusqu'au moment où vous tournez votre réflexion sur votre propre coeur et découvrez un sentiment de désapprobation qui naît en vous contre cette action. Voilà un fait : mais il est objet de conscience et non de raison. Il se trouve en vous et non dans l'objet. Si bien que, lorsque vous affirmez qu'une action ou un caractère sont vicieux, vous voulez simplement dire que, sous l'effet de votre constitution naturelle, vous éprouvez, à les considérer, un sentiment de blâme.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Hume: conscience et morale	Corrigé de 1547 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Hume: conscience et morale " a obtenu la note de : aucune note

Hume: conscience et morale

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit