NoCopy.net

Husserl: Les conservateurs, satisfaits dans la tradition...

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Husserl: Le phénomène de la perception Husserl: La perception de cette table. >>


Partager

Husserl: Les conservateurs, satisfaits dans la tradition...

Philosophie

Aperçu du corrigé : Husserl: Les conservateurs, satisfaits dans la tradition...



Publié le : 28/3/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Husserl: Les conservateurs, satisfaits dans la tradition...
Zoom

POUR DÉMARRER
 

 La philosophie, productrice des idées, corrode par la raison critique toute la tradition et finit par faire naître, dans le monde moderne, une communauté internationale scientifique et culturelle. C'est l'éternel combat des idées contre les données et les forces empiriques qu'illustre ici ce texte de Husserl. Dans ce combat, les idées sortent toujours victorieuses, nous dit le philosophe, qui rapproche ici science et philosophie pour en faire les piliers de l'esprit moderne.
 
 CONSEILS PRATIQUES
 

 Dans ce texte, il faut s'attacher longuement aux termes, qui sont souvent lourds de nombreux sous-entendus, comme par exemple les relations entre les conservateurs et la tradition, l'immobilisme qui en découle, la force critique de la philosophie appuyée sur une raison qui rejette les préjugés, l'allusion aux persécutions contre les philosophes (Socrate, etc.), etc. Une explication minutieuse est indispensable pour bien saisir le sens de ce texte.
 



Les conservateurs, satisfaits dans la tradition, et le cercle des philosophes vont se combattre mutuellement, et leur combat va sûrement se répercuter sur le plan des forces politiques. Dès le début de la philosophie on commence à persécuter, à mépriser les philosophes. Et pourtant les idées sont plus fortes que toutes les forces empiriques. Ici il faut encore faire entrer en ligne de compte un nouveau fait: la philosophie tire sa croissance de son attitude critique universelle, dirigée contre toutes les données préalables de la tradition ; aussi n'est-elle limitée dans son extension par aucune barrière nationale; la simple aptitude à une attitude universelle critique universelle - laquelle, il est vrai, a aussi ses présuppositions - doit être présente à un certain stade de la culture préscientifique. Ainsi la subversion de la culture nationale peut se répandre, d'abord à mesure que la science universelle, elle-même en voie de progrès, devient le bien commun des nations auparavant étrangères l'une à l'autre, et que l'unité d'une communauté scientifique et culturelle traverse de part en part la multiplicité des nations. Husserl


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Husserl: Les conservateurs, satisfaits dans la tradition...	Corrigé de 1070 mots (soit 2 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Husserl: Les conservateurs, satisfaits dans la tradition... " a obtenu la note de : aucune note

Husserl: Les conservateurs, satisfaits dans la tradition...

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit