NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quelle est la spécificité du vivant ? Sans rapport à autrui, y aurait-il des passio ... >>


Partager

L'hypothèse de l'inconscient contredit-elle l'exigence morale ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'hypothèse de l'inconscient contredit-elle l'exigence morale ?



Publié le : 2/2/2004 -Format: Document en format HTML protégé

L'hypothèse de l'inconscient contredit-elle l'exigence morale ?
Zoom

De prime abord, on ne voit pas immédiatement en quoi l'hypothèse de l'inconscient pourrait ruiner la morale. Il s'agit simplement d'attribuer une structure complexe à la vie psychique au lieu de l'envisager comme absolument claire et transparente à elle-même. Il convient donc de justifier la question. Pour cela, pensez aux conséquences pratiques de l'hypothèse de l'inconscient. Quels sont les enjeux de cette hypothèse et que sacrifie-t-elle ? Dans un premier temps, c'est peut-être l'idée de liberté qui se trouve considérablement relativisée à travers l'inconscient puisque ce que nous croyons vouloir, aimer, désirer ou fuir est fortement déterminé par des raisons inconscientes qui nous échappent. Ainsi, dire " je veux " apparaît comme une certaine illusion de volonté. Or la morale renvoie à l'ensemble des réponses à la question " que dois-je faire ? " et lorsqu'on sait que l'obéissance au devoir est obéissance libre et autonome à la loi morale, là où il n'y a plus de liberté, il n'y a plus de morale et la morale qui exige un choix délibéré, une action désintéressée et libre pour avoir un sens, est effectivement quelque peu décalée à travers l'inconscient. Est-ce que je fais le bien ou le mal parce que le veux ? Suis-je vertueux ou vicieux parce que je l'ai décidé ou parce que mon histoire psychologique me conduit malgré moi à être ou faire ceci plutôt que cela ? Pour autant, vous ne devrez pas oublier que la psychanalyse fustige les fausses morales qui ne sont suivies que par conformisme par rapport aux exigences sociales, mais la vraie morale se moque bien de ce moralisme social. De plus, l'hypothèse de l'inconscient s'accompagne toujours de cette croyance en la possibilité pour l'homme de se libérer des déterminations inconscientes, ce qui laisse ouverte la voie d'une ré-appropriation par l'homme de sa liberté.



Je peux toujours faire appel à l'hypothèse de l'inconscient pour justifier que telle action contraire à l'exigence morale et ne dépendant pas de ma volonté est excusable. Mais tout d'abord, qu'est-ce qui peut me garantir que c'est bien l'inconscient qui m'a conduit à ne pas respecter l'exigence morale? Enfin, de quelle exigence morale peut-on encore parler si l'on justifie toujours l'action immorale par l'hypothèse de l'inconscient? C'est à ces deux questions qu'il convient de répondre.
 
 Développez l'idée selon laquelle on peut attribuer à l'inconscient tout ce que l'on veut. L'inconscient dès lors peut justifier pourquoi le violeur, l'assassin, le menteur, le délinquant n'ont pas pu faire autrement que de se soumettre aux impératifs de l'inconscient. S'il est vrai que l'on peut utilement expliquer certaines conduites immorales en se référant à des motivations inconscientes, cette explication ne doit pas être confondue avec une justification.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 11727 mots (soit 17 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "L'hypothèse de l'inconscient contredit-elle l'exigence morale ?" a obtenu la note de :

5.3 / 10

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit