LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on définir la volonté indépendamment de ... La raison nous donne-t-elle accès à la béatit ... >>


Partager

L'idée de volonté générale est-elle une illusion ?

Echange

Aperçu du corrigé : L'idée de volonté générale est-elle une illusion ?



Publié le : 22/7/2004 -Format: Document en format HTML protégé

L'idée de volonté générale est-elle une illusion ?
Zoom

Souvent utilisée dans le vocabulaire politique, la notion de volonté générale recouvre cependant des acceptions très différentes, voire contradictoires, selon qu'on la rapporte à la théorie politique ou aux cas concrets des régimes en vigueur.
 Dans l'œuvre de
Rousseau, la volonté générale joue un rôle fondamental, en autorisant la conciliation de deux exigences apparemment antinomiques : la liberté individuelle et la souveraineté collective. En effet, le problème central du Contrat Social peut se formuler ainsi : « Trouver une forme d'association qui défende et protège de toute la force commune la personne et les biens de chaque associé, et par laquelle chacun s'unissant à tous n'obéisse pourtant qu'à lui-même et reste aussi libre qu'auparavant. « Le concept de volonté générale, selon Rousseau, apporte la solution à cette difficulté. Dans l'instauration de toute communauté politique organisée, chaque individu contracte avec le corps politique tout entier conçu comme personne morale, et dont il est lui-même partie intégrante. Ainsi chaque individu est envisagé simultanément comme membre du souverain, donc comme législateur, et comme particulier, donc sujet. Il en va de même à chaque décision prise par l'ensemble de la collectivité. Par conséquent, en obéissant à la volonté générale, le citoyen ne s'aliène pas, il ne délègue pas son pouvoir de décision à une instance étrangère ; il ne fait qu'obéir à une loi qu'il s'est lui-même prescrite. En effet, la volonté générale s'identifie à sa propre volonté lorsque, délaissant son intérêt particulier, celle-ci délibère et statue « dans le silence des passions «, en ayant en vue la seule utilité du groupe. S'il fait abstraction de ses désirs personnels et n'écoute que sa raison, chaque individu exprimant un avis doit rencontrer l'intérêt général. Fruits de la raison et dénuées de toutes passions, les délibérations individuelles doivent dégager, dans des conditions normales, ce qui est utile au groupe. La décision prise dans ces conditions n'est autre que la loi.




Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 2839 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'idée de volonté générale est-elle une illusion ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit