LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< « Amas d'épithètes, mauvaises louanges. Ce so ... L'amour-propre est-il, comme l'a écrit La Roe ... >>


Partager

Une idée de Voltaire sur l'Oraison funèbre. Dans le Siècle de Louis XIV, Voltaire prétend que « les sujets des Oraisons funèbres sont plus ou moins heureux selon les malheurs plus ou moins grands que les morts ont éprouvés. C'est en quelque façon comme dans les tragédies, où les infortunes des grands personnages sont ce qui nous intéresse le plus ». Partagez-vous cette opinion?

Littérature

Aperçu du corrigé : Une idée de Voltaire sur l'Oraison funèbre. Dans le Siècle de Louis XIV, Voltaire prétend que « les sujets des Oraisons funèbres sont plus ou moins heureux selon les malheurs plus ou moins grands que les morts ont éprouvés. C'est en quelque façon comme dans les tragédies, où les infortunes des grands personnages sont ce qui nous intéresse le plus ». Partagez-vous cette opinion?



Publié le : 16/2/2012 -Format: Document en format HTML protégé

Une idée de Voltaire sur l'Oraison funèbre. Dans le Siècle de Louis XIV, Voltaire prétend que « les sujets des Oraisons funèbres sont plus ou moins heureux selon les malheurs plus ou moins grands que les morts ont éprouvés. C'est en quelque façon comme dans les tragédies, où les infortunes des grands personnages sont ce qui nous intéresse le plus ». Partagez-vous cette opinion?
Zoom

Voltaire, en général, juge bien les oeuvres du xvne siècle. Il paraît ici n'avoir pas compris la nature de l'Oraison funèbre, en l'assimilant à la Tragédie, en prétendant que « les sujets de celle-là sont plus ou moins heureux selon les malheurs plus ou moins grands que les morts ont éprouvés «. Il semble bien vrai, d'abord, que plus des vies humaines présentent une série d'événements dignes de fixer l'attention d'un public restreint, mieux on en peut faire le sujet d'un éloge funèbre intéressant.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2227 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Une idée de Voltaire sur l'Oraison funèbre. Dans le Siècle de Louis XIV, Voltaire prétend que « les sujets des Oraisons funèbres sont plus ou moins heureux selon les malheurs plus ou moins grands que les morts ont éprouvés. C'est en quelque façon comme dans les tragédies, où les infortunes des grands personnages sont ce qui nous intéresse le plus ». Partagez-vous cette opinion?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit