L'importance dramaturgique du langage dans Hamlet.

L'importance dramaturgique du langage dans Hamlet.

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le rôle des descriptions dans Illusions perdu ... Le rôle du romancier quand il crée des person ... >>


Partager

L'importance dramaturgique du langage dans Hamlet.

Echange

Aperçu du corrigé : L'importance dramaturgique du langage dans Hamlet.



Document transmis par : Francis27083


Publié le : 30/9/2010 -Format: Document en format HTML protégé

L'importance dramaturgique du langage dans Hamlet.
Zoom

 

Introduction : 

 

Il est une dimension importante dans la tragédie shakespearienne, c’est l’intérêt du langage en vue de rendre compte du monde. Théâtre baroque qui plus est, les drames de Shakespeare sont donc polyphoniques, et partant, le langage revêt une richesse extraordinaire. Or, ce monde est difficile à connaître parce que nos sens ne nous livrent qu’une image truquée. Aussi, le langage, dans Hamlet comme dans d’autres tragédies, est-il un moyen de s’approprier le monde puisque c’est en lui que s’élabore le savoir que le personnage se fait du monde.

Ce langage est un moyen privilégié sur une scène de théâtre pour dire la réalité, ou tout au moins tenter de la circonscrire dans des paroles qui la contiennent plus ou moins.

Mais la réalité dans Hamlet, et Hamlet le confirme, est sujette à diverses interprétations et le langage qui les contient est différent pour chacune des interprétations : pour le dire autrement la réalité de Hamlet n’est pas celle de Claudius qui n’est pas celle de Polonius et ainsi de suite...Chaque représentation de la réalité contraint le personnage qui la génère de composer un rôle. Le langage d’un personnage n’est pas forcément celui d’un autre. Si le langage reste un moyen de connaître, il se peut aussi qu’il acquiert d’autres fonctions qui ont un rôle décisif sur l’action dramatique.  Il existe donc plusieurs niveaux d’utilisation du langage parce qu’il existe plusieurs niveaux dans le  jeu dramatique.

Ainsi peut-on réfléchir sur l’importance du langage dans Hamlet selon 3 axes principaux :

 

1) La parole comme moyen de dire le monde

2) La parole -masque

3) Le langage du faux pour connaître le vrai.

 

1) La parole comme moyen de dire le monde 

 

Le discours est souvent, dans Hamlet, un unique bavardage. Il peut-être comique, parfois plein de bon sens (cf. les propos des fossoyeurs). Il s’agit là d’une parole neutre qui reflète ce qui est dans l’exacte mesure où cela existe. Ainsi, l’éloquence verbeuse des courtisans, la grandiloquence de Polonius donnent-elles à voir une peinture réaliste d’une cours qui peut être n’importe quelle cours de l’époque. Les titres ronflants, les expressions de totales soumissions sont celles d’une société qui repose pour une bonne part sur le rapport dominant / dominé, suzerain / vassal, nobles / roturier. Cette dernière relation est d’ailleurs nettement visible dans le texte lui-même : les fossoyeurs, gens de basse condition, ne s’expriment pas en vers (réservés aux personnages nobles propres à la tragédie) mais en prose censée être la langue du vulgaire.

Ce langage, qui dit le monde tel qu’il est, le cristallise et devient un indice d’une réalité sociale et politique établie.

Cette parole neutre, aussi surprenant que cela puisse être, c’est aussi celle d’Ophélie qui sombre dans la folie, mais au contraire d’Hamlet une folie non feinte. La déraison est exprimée à travers un discours qui n’est qu’un bavardage, parfois vide de sens, parce que la réalité de la folie, c’est d’être contenue dans une langue qui déraisonne. C’est de là que vient tout le pathétique d’Ophélie : le discours de celle-ci devient insaisissable puisque la folie la rend désormais insaisissable pour les autres.

Ce langage du neutre ne contient aucun sous-entendus, aucune équivoques : il est à la réalité ce que la réalité est à elle-même : palpable, tangible, évident. C’est pour cela que tous les personnages y ont systématiquement recours. Ce n’est donc pas celui-là qui pose le problème de fond, celui, nous le verrons, de la vérité, mais un autre langage plus...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "L'importance dramaturgique du langage dans Hamlet." a obtenu la note de : aucune note

L'importance dramaturgique du langage dans Hamlet.

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit