Incipit Au Bonheur Des Dames, Zola

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Commentaire Oral: Gérard de Nerval, Une allée ... Gargantua, de Rabelais: Chapitre 23 >>


Partager

Incipit Au Bonheur Des Dames, Zola

Echange

Aperçu du corrigé : Incipit Au Bonheur Des Dames, Zola



Document transmis par : Geoffrey17160


Publié le : 15/9/2006 -Format: Document en format HTML protégé

Incipit Au Bonheur Des Dames, Zola
Zoom

« Au Bonheur des Dames « est un roman écrit pas Émile Zola, chef de file de l'école du naturalisme. Ce roman est paru en 1883, lorsque la France connait la Révolution Industrielle. Dans ce roman contemporain Zola s'intéresse au milieu social du haut commerce à travers les yeux de Denise, jeune ouvrière qui arrive à Paris, et Mouret, le patron de ce grand magasin dont les immenses projets dévorent peut à peu les petits commerces. Ce passage est le tout début du roman, lorsque Denise arrive à la capitale avec ces deux frères, Jean et Pépé, et découvre le magasin. Par la suite, Denise progressera dans le Bonheur des Dames jusqu'à ce que Mouret la demande en mariage.

Ainsi, dans cet extrait, Zola évoque l'arrivée de Denise à Paris et sa première vue du magasin.

De plus, ce passage donne une impression de réalité au lecteur, par la richesse d'information qui est donnée à propos du magasin, et nous fait partager l'admiration sans bornes des personnages. Cet extrait est donc à tonalité réaliste avec une touche de lyrisme.

Enfin, ce texte traite de l'incipit du roman et de la puissance du magasin.

 

Cet extrait est un incipit traditionnel, « incipit « signifiant « il commence « en latin, il est le tout premier texte du roman. En effet, il présente le cadre où se déroule l'histoire, ainsi que les personnages, l'époque et l'action.

Dans ce passage Zola situe l'action dans un cadre urbain, plus précisément à Paris, « la gare Saint-Lazare « ligne 1; « au milieu du vaste Paris « ligne 6; « rue de la Michodière «ligne 8; « la place Gaillon « ligne 9; « Saint Roch « ligne 22. Le magasin « Au bonheur des Dames « est lui aussi situé et décrit pour les lieux qu'il occupe : «  à l'encoignure de la rue de la Michodière et de la rue Neuve-Saint-Augustin « ligne22; «où elles occupaient, outre la maison d'angle, quatre autres maisons, deux à gauche, deux à droite «lignes 49 et 50. Trois autres lieux sont présents dans ce passage, mais ils sont juste évoqués : c'est Valognes, « là-bas, chez Cornaille «lignes 37 et 38, Cherbourg : « un train de Cherbourg « ligne 2,  ainsi que le lieu où réside l'oncle Baudu : « rue de la Michodière, dans laquelle leur oncle Baudu demeurait «ligne 8. 

L'histoire se déroule à la fin du XIXe siècle, lors de la Révolution Industrielle. Les pays d'Europe connaissent alors un important essor de l'économie et de l'industrie. A cette époque, dans la capitale de France débute un développement des Grands Magasins : « un magasin de nouveautés « ligne 22, « deux commis « ligne 27.

Trois personnages sont présentés dans ce passage et deux autres sont seulement suggérés. En premier lieu est présentée Denise, elle a vingt ans et elle est l'ainée de ses deux frères, tous trois issus d'une famille peu fortunée, « un wagon de troisième classe « ligne 4, dont le père est décédé; « les vieux vêtements du deuil de leur père «ligne 16. Denise, décrite comme « chétive « ligne 14, apparaît comme une jeune femme responsable et maternelle, « elle tenait par la main Pépé, et Jean la suivait «lignes 4 et 5, dont le visage est marqué par une pauvreté que les deux frères ne semblent considérer, « l'air pauvre « ligne 14. Cette jeune femme ayant vécu et travaillé à Valognes, chez Cornaille, arrive à Paris après un long voyage en train, «brisés du voyage « ligne 5,  et découvre l'immensité de Paris, « effarés et perdus « ligne 6, notamment l'ampleur du commerce en voyant pour la première fois le Bonheur des Dames, « la jeune fille s'arrêta net de surprise « ligne 10, « cette maison énorme pour elle, lui gonflait le cœur, la retenait, émue, intéressée, oublieuse du reste « lignes 40 et 41, « un développement qui lui semblait sans fin «ligne 51. Les deux frères admirent eux aussi l'allure du magasin, Pépé, le plus petit des enfants, âgé de cinq ans, reste muet devant un tel bâtiment, « Pépé lui-même, qui ne lâchait pas la main de sa sœur, ouvrait les yeux énorme «. Quant à Jean, jeune adolescent, « dont les seize ans superbes florissaient «lignes 17 et 18, la vue et l'appellation du magasin lui rappelle ces histoires d'amour, « une histoire de femme à Valognes « ligne 60. S'ajoute à ces trois personnages, l'oncle Baudu, qui est à peine évoqué, « oncle Baudu «ligne 8, et Mouret, suggéré lors de la description de son magasin. 

<...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Incipit Au Bonheur Des Dames, Zola" a obtenu la note de : aucune note

Incipit Au Bonheur Des Dames, Zola

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit