NoCopy.net

L'Inde : Maharadjahs, non-violence et socialisme

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Limites et Dérivées Le Sous-développement : Peut-on aider les pay ... >>


Partager

L'Inde : Maharadjahs, non-violence et socialisme

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : L'Inde : Maharadjahs, non-violence et socialisme



Publié le : 26/12/2011 -Format: Document en format HTML protégé

L'Inde : Maharadjahs, non-violence et socialisme
Zoom

Le taux de couverture des importations par les exportations s'est amélioré depuis la révision de 1966 (abandon du IVe Plan), passant de 57,5% en 1966-1967 à 73% en 1968-1969. Il est encore loin toutefois d'être satisfaisant. L'énorme aide étrangère dont bénéficiait l'Inde se rétrécit: 1307 millions de dollars en 1965-1966, 1145 en 1966-1967, 1132 en 1967-1968, 603 en 1968-1969. L'inflation menace. La conséquence de cette situation amène à constater l'échec de l'idée socialiste égalitaire. Le projet du IVe Plan (en 1969) déclare: «En ce qui concerne les o'bjectifs d'égalité sociale ... les informations connues n'indiquent aucune tendance à la diminution de la concentration des revenus et de la richesse. Il n'y a pas non plus d'indication d'une diminution quelconque de la disparité des niveaux de vie des diverses classes «.



L'évolution politique

1. La mort de Nehru, le 25 mai 1964, pose un difficile problème de succession. Il n'existe aucune personnalité de son envergure pour le remplacer. Les oppositions au sein du Congrès, que Nehru par son prestige avait pu tenir en bride, mais qui se manifestaient de plus en plus, risquent d'amener une scission du grand parti et le chaos dans le pays trop fraîchement formé au régime démocratique. Deux factions s'opposent ouvertement: l'aile gauche souhaitant la mise en oeuvre du socialisme et la 'Poursuite de la po·Jitique de non-alignement, avec la fille de Nehru, Mme lndira Gandhi, V. K. Krishna Menon et K. V. Malaviya, l'aile droite avec S. K. Patit Morarji Desaï et Nijalingappa, opposée à J'étatisation et recommandant une orientation de la politique étrangère vers l'Occident.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : L'Inde : Maharadjahs, non-violence et socialisme Corrigé de 7922 mots (soit 11 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'Inde : Maharadjahs, non-violence et socialisme" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

L'Inde : Maharadjahs, non-violence et socialisme

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit