LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Est-il raisonnable de combattre toute illusio ... Sur quoi le respect de la vie peut-il se fond ... >>


Partager

L'inégale puissance de travail des hommes est-elle source d'injustice ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'inégale puissance de travail des hommes est-elle source d'injustice ?



Publié le : 12/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

L'inégale puissance de travail des hommes est-elle source d'injustice ?
Zoom

Pour démarrer

Les humains ne sont pas dotés d'une force et d'une capacité égales en ce qui concerne l'activité consciente et volontaire par laquelle ils modifient la nature. Cette inégale puissance forme-t-elle un obstacle au pouvoir de faire régner le droit, aux règles qui régissent les relations des citoyens dans la cité, à la répartition équitable des charges et dignités ?

Conseils pratiques

Justice et injustice sont, ne l'oubliez pas, des notions complexes. Une forme d'inégalité dans la répartition des avantages et charges, loin d'être une in-justice, s'intègre dans la justice. Méditez bien, sur ce thème, le grand livre de John Rawls, Théorie de la justice. D'une manière générale, toutes les inégalités ne sont pas des injustices ! Donc répondons négativement à la question posée.

D’un premier point de vue, l’inégalité de puissance de travail est un fait indubitable. Tous les hommes n’ont pas la même force, les mêmes possibilités. Mais cela serait s’arrêter à une vision simpliste du travail qui se résumerait à un travail de force, de transformation de la matière, un travail purement physique payé au rendement. De ce point de vue, les forts seraient privilégiés par rapport aux faibles, et à travail égal, à durée égale certains seraient défavorisés. Mais, le travail n’est pas que cela, son évolution a permis de rendre les tâches moins pénibles, le travail a été divisé, parcellisé. Le travail n’est plus uniquement physique, il est aussi intellectuel. On demande d’autres qualités que la force ou les capacités physiques. Dès lors, s’il y a injustice due au travail, ce n’est plus une question de puissance, mais de différents degrés d’aptitude, de compétence.

 



ALAIN, Éléments de philosophie, NRF-Gallimard, pp. 305 sqq. John Rawls, Théorie de la justice, Seuil, pp. 37 sqq. D'un premier point de vue, l'inégalité de puissance de travail est un fait indubitable. Tous les hommes n'ont pas la même force, les mêmes possibilités. Mais cela serait s'arrêter à une vision simpliste du travail qui se résumerait à un travail de force, de transformation de la matière, un travail purement physique payé au rendement. De ce point de vue, les forts seraient privilégiés par rapport aux faibles, et à travail égal, à durée égale certains seraient défavorisés. Mais, le travail n'est pas que cela, son évolution a permis de rendre les tâches moins pénibles, le travail a été divisé, parcellisé. Le travail n'est plus uniquement physique, il est aussi intellectuel.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1625 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "L'inégale puissance de travail des hommes est-elle source d'injustice ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit