NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il admettre un droit à la différence ? Le bonheur réside-t-il dans l'illusion ? >>


Partager

Une interprétation peut-elle être vraie ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Une interprétation peut-elle être vraie ?



Publié le : 6/3/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Une interprétation peut-elle être vraie ?
Zoom

L'interprétation a pour fonction d'élucider le sens d'un texte ou d'un acte. Il y a interprétation à chaque fois que le sens n'est pas clair. La nécessité de l'interprétation tient en effet à ce qu'il n'y a pas de réception immédiate du sens : le sens des choses ne va pas de soi. Il est rare que la signification d'un propos ou d'une conduite soit immédiatement perceptible. De là le risque permanent de l'erreur d'interprétation, de la mauvaise interprétation ou de l'interprétation abusive. Qu'est-ce qui justifie telle interprétation plutôt que telle autre  ? Qu'est-ce qu'un contresens ? Quels sont les critères de la bonne interprétation, d'une interprétation VRAIE ? Et le but de toute interprétation est-il véritablement d'accéder à l'évidence, de passer de l'implicite à l'explicite ?



Le terme de "interprétation" vient du latin interpretari qui signifie "expliquer", "traduire".  L'interprétation doit donc rendre clair un énonce ou un phénomène, trouver un sens qui est caché. Le champ de l'interprétation était d'abord circonscrit à l'art d'interpréter les textes sacrés et prend le nom d'herméneutique. L'ambiguïté de la parole religieuse, l'obscurité des mythes appellent en effet la tâche herméneutique. L'interprétation consiste donc à transmette, par la médiation d'un travail d'élucidation et de compréhension, la vérité dont les textes sont porteurs. Pourtant Pariente admet que l'homme est perpétuellement en train d'interpréter les faits, le langage,... Chacun a donc une interprétation du monde qui l'entoure et c'est par celle qu'il évolue dans le monde. Dans ce sens, une interprétation ne peut être fausse puisqu'elle est personnelle. Mais dans le sens courant, interpréter, c'est aussi déformer ou travestir un fait, c'est donner un sens à un évènement ou à un texte, qu'ils n'ont pas.  Dire qu'une interprétation ne peut être fausse, n'est ce pas laisser dire n'importe quoi? N'y-a-t-il pas des critères pour juger de la fiabilité d'une interprétation?


  • Première partie : Qu'est-ce qu'interpréter ?
  • Deuxième partie : L'interprétation et la vérité
  • Troisième partie : Vérité ou unicité ?

 



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2246 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Une interprétation peut-elle être vraie ? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit