NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Réactions d'oxydoréduction Après avoir rappelé l'importance de l'innovat ... >>


Partager

Intertextualité dans La petite fille qui aimait trop les allumettes

Littérature

Aperçu du corrigé : Intertextualité dans La petite fille qui aimait trop les allumettes



document rémunéré

Document transmis par : soleilchauffant


Publié le : 18/5/2012 -Format: Document en format HTML protégé

Intertextualité dans La petite fille qui aimait trop les allumettes
Zoom

Lorsqu’il se décide à écrire un texte, une histoire, une œuvre tout droit sorti de son imaginaire, l’écrivain s’adonne souvent à la recherche afin de rendre plausible ce qu’il tente de publier. Parfois, les découvertes faites, lors de ces séances de recherche d’informations, l’amènent à plonger tête première dans l’univers loufoque d’un ou plusieurs auteurs qui ont raisonné de manière semblable à la sienne. Il est possible, alors, que des thèmes, des idées ou carrément des extraits d’un livre déjà existant puissent se glisser, de façon autant volontaire qu’involontaire, entre les pages du roman en devenir. Ce phénomène est récurrent dans la littérature et il a amené les plus célèbres théoriciens du milieu à lui créer un terme lui étant spécifique : l’intertextualité, c’est-à-dire l’étude de l’intertexte qui est, en bref, l’ensemble des écrits reliés entre eux, dans un texte donné, par des méthodes variées. Il existe différents types d’intertextualité : la microstructurale, qui correspond à certaines brides de textes qui font référence ou qui donnent l’impression de faire référence à une œuvre déjà connue; la macrostructurale, qui tient plus compte du style d’écriture de l’auteur, 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4339 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Intertextualité dans La petite fille qui aimait trop les allumettes" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit