Jean III Sobieski

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Ivan III Le Grand Joseph II >>


Partager

Jean III Sobieski

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Jean III Sobieski



Format: Document en format HTML protégé

Jean III Sobieski
Zoom

1629-1696 Jean III Sobieski est le plus populaire des rois polonais et son règne l'un des plus glorieux de l'ancienne République, lorsque au seuil de son déclin elle affirme, avec un incomparable éclat, sa valeur militaire et son rôle historique. Lorsqu'en 1674 Sobieski accéda au trône, la Pologne venait, depuis vingt-cinq ans, de traverser une suite d'épreuves sans précédent qui avaient été jusqu'à mettre en jeu son existence : révolte des cosaques d'Ukraine, invasion suédoise (le Déluge), guerres avec la Russie et la Turquie. Le pays était dévasté, les villes détruites, les campagnes abandonnées, l'économie ruinée, la population décimée, le territoire entamé. Ces désastres avaient fait éclater l'impuissance de l'État, la décadence des institutions et la nécessité de réformes profondes. Il fallait supprimer le liberum veto, restaurer le pouvoir royal, modifier le principe de la monarchie élective pour prévenir les désordres aggravés, lors de chaque interrègne, par l'ingérence ouverte des puissances étrangères. Mais ces projets, soutenus par la Cour, se heurtèrent à l'hostilité irréductible de la noblesse, fanatiquement attachée à la " liberté dorée " et qui n'hésita pas à pousser son opposition jusqu'à la guerre civile (1666). Jean-Casimir, vaincu, avait dû renoncer à toute idée de réforme et, peu après, abdiquer (1668). La succession rouvrit le cycle des compétitions, des intrigues et des surenchères, particulièrement âpres entre le parti français et le parti autrichien. Si contre les candidats étrangers, un Polonais — un " Piast " — fut élu (Wisniowiecki), ce fut avec l'agrément de l'Autriche qui s'inféoda aussitôt ce souverain médiocre. Les mêmes rivalités ressurgirent à sa mort (1673), et si, de nouveau, un candidat polonais 1'emporta, ce fut cette fois un succès du parti français.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Jean III Sobieski Corrigé de 1557 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Jean III Sobieski" a obtenu la note de : aucune note

Jean III Sobieski

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit