NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Jean-Paul SARTRE: Si dieu n'existait pas... Jean-Paul SARTRE et la honte >>


Partager

Jean-Paul SARTRE: La deliberation volontaire est toujours truquée

Philosophie

Aperçu du corrigé : Jean-Paul SARTRE: La deliberation volontaire est toujours truquée



Publié le : 3/4/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Jean-Paul SARTRE: La deliberation volontaire est toujours truquée
Zoom

 

Problématique.

L'acte volontaire était traditionnellement conçu comme résultant d'une délibération préalable. Mais pourquoi délibérons-nous ? Si la délibération est bien déjà une décision, c'est que nous avons déjà choisi, de sorte que c'est par l'acte préalable de ce choix qu'il faut comprendre le processus volontaire dons son ensemble.

Enjeux.

Le choix de la délibération n'a peut-être pas la même valeur que la décision d'agir sans délibérer. S'il est vrai que la délibération suppose déjà tout un ensemble de conceptions morales, supposant par exemple que l'action réfléchie est supérieure à l'action irréfléchie, il reste qu'elle garde toute sa valeur comme processus susceptible d'éclairer efficacement la volonté. Le mérite de Sartre est ici de montrer que la délibération n'est pas un processus qui se déploie dans le vide, sans préalable.

 



La délibération volontaire est toujours truquée. Comment, en effet, apprécier des motifs et des mobiles auxquels précisément je confère leur valeur avant toute délibération et par le choix que je fais de moi-même ? L'illusion ici vient de ce qu'on s'efforce de prendre les motifs et les mobiles pour des choses entièrement transcendantes, que je soupèserais comme des poids et qui posséderaient un poids comme une propriété permanente. Cependant que, d'autre part, on veut y voir des contenus de conscience ; ce qui est contradictoire. En fait, motifs et mobiles n'ont que le poids que mon projet, c'est-à-dire la libre production de la fin et de l'acte connu à réaliser, leur confère. Quand je délibère, les jeux sont faits. Jean-Paul SARTRE


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2893 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Jean-Paul SARTRE: La deliberation volontaire est toujours truquée " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit