NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< JOHANN GOTTLIEB FICHTE : DESTINATION DE L'HO ... JOHANN GOTTLIEB FICHTE : DISCOURS DE LA NATI ... >>


Partager

JOHANN GOTTLIEB FICHTE : FONDEMENT DU DROIT NATUREL SELON LES PRINCIPES DE LA DOCTRINE DE LA SCIENCE (Résumé & Analyse)

Fiche de lecture

Aperçu du corrigé : JOHANN GOTTLIEB FICHTE : FONDEMENT DU DROIT NATUREL SELON LES PRINCIPES DE LA DOCTRINE DE LA SCIENCE (Résumé & Analyse)



document rémunéré

Document transmis par : karine17666


Publié le : 13/1/2015 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
	JOHANN GOTTLIEB FICHTE : FONDEMENT DU DROIT NATUREL SELON LES PRINCIPES DE LA DOCTRINE DE LA SCIENCE (Résumé & Analyse)
Zoom

Pour Fichte, la morale ne peut en

 

aucun cas fonder le droit, car elle ne repose, en elle-même, sur aucune néces­sité. Seul le droit nous contraint. Mais cela n\'em­pêche pas la morale de dépendre du droit. Selon le philosophe allemand, c\'est le droit qui consti­tue le point de départ de la morale, et non l\'inverse. Pour lui, le droit est le domaine où les volontés humaines, encore atta­chées aux besoins et aux intérêts matériels, s\'accomplissent de manière légitime; tandis que la morale est plus du domaine de la conscience et de la spiritualité. Le droit n\'est donc que l\'esquisse de la morale, une sorte de morale de première nécessité, pra­tique et sommaire, indis­pensable pour régir, dans un premier temps, les rap­ports des hommes entre eux. Néanmoins, on peut se demander au nom de quoi on peut poser que les rapports entre les hommes doivent être réglementés. Lorsqu\'on dit que le droit sert à garantir la liberté individuelle, ne se fonde-t-on pas sur un jugement de valeur - la liberté est une bonne chose - qui est un jugement moral? Pour un esprit d\'au­jourd\'hui, il paraît donc évident que c\'est la morale qui fonde le droit.



JOHANN GOTTLIEB FICHTE : FONDEMENT DU DROIT NATUREL SELON LES PRINCIPES DE LA DOCTRINE DE LA SCIENCE


Le Non-Moi prend également le visage d\'autrui et la relation à autrui est constitutive

de la réalité du Moi : elle conditionne la prise de conscience de soi. Le Moi et le NonMoi

se déterminent réciproquement, dans une relation dialectique où le Moi incarne

dans la finitude son aspiration infinie toujours renaissante.

i. La construction de la subjectivité authentique impliquant le rapport à autrui,

l\'être raisonnable fini ne peut s\'attribuer une libre causalité dans le monde sans l\'attribuer

également à d\'autres êtres raisonnables finis existant hors de lui.



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4296 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " JOHANN GOTTLIEB FICHTE : FONDEMENT DU DROIT NATUREL SELON LES PRINCIPES DE LA DOCTRINE DE LA SCIENCE (Résumé & Analyse)" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit